まこと の ブログ

MaKoTo no burogu — Journal de bord…

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

De la déco avec des éléments de Stick Arcade

  • Quand on a sous la main la collection de toutes les Ball Top Seimitsu et qu'on se dit que c'est trop bête de ranger celles dont on ne se sert pas sur les sticks de la borne, on imagine alors une sorte de présentoir percé de vis bien alignées, sur lesquelles on viendrait visser les boules, juste comme ça, pour faire joli…

Et puis on fait un proto en bois vite fait, et de constater que pour faire quelque chose d'esthétique qui se marie bien avec le design de la borne, il va y avoir du boulot, sans compter qu'on aimerait bien que tout ça s'illumine de mille feux !
Et c'est alors que : l'imprimante 3D !

Bah oui, ça serait bien dommage de ne pas remettre en question toutes les techniques que j'employais jusqu'alors afin d'en rajouter une dans le shaker et voir quoi de bon pourrait en sortir !


Concept et principe :

dsc00332.jpg

  • Voici une photo des croquis vite fait, qui m'ont servi lors de la réflexion, puis de la modélisation 3D.

Il s'agit donc de concevoir une surface percée de 9 trous qui accueilleront des vis à têtes hexagonales. Face à chaque trous, une fente permettra le passage de LEDS électronique.
Sous la structure, une gorge est formée par y passer les câbles.
Une glissière viendra refermer l'objet, et servira également de butée pour maintenir les LEDS en place, dont on aura plié les pattes.

La principale contrainte a été de calculer les dimensions de l'objet pour un compromis entre harmonie des formes de celui-ci, et sa bonne tenue sur la surface d'impression maximale de 19,4x19,4cm.
J'ai donc coupé l'objet en deux parties qu'il faut assembler avec de la colle.

Étant donné que je voulais essayer le soft, c'est cette fois sur Sketchup 8 que j'ai modélisé mon idée.
C'est pas libre et en plus ça ne fonctionne pas sous GNU/Linux, sauf via PlayOnLinux. Cependant le module d'export en .STL ne fonctionne pas, j'ai été obligé de passer par un Windows®.
Voici les plugins qui m'ont été utiles, disponibles en annexe :

- TT_Lib2-2.9.9, nécessaire au fonctionnement de tt_solid_inspector-1.2.0, outil permettant d'examiner le modèle 3D à la recherche de surface « non-manifold ».
Il s'agit de faces qu'on aurait oublié de fermer lors de la modélisation, qu'il faut alors corriger, car une fois le modèle exporté en STL et chargé dans le logiciel d'impression, celui-ci refusera d'imprimer un volume ouvert (genre un cube à 7 faces), ou une surface plane (un simple rectangle sans épaisseur).
- sketchup-stl-2.1.4, pour exporter le modèle 3D en fichier imprimable.


Impression 3D :

  • L'impression doit donc être faite en disposant l'objet en diagonale dans un carré de 194x194mm.

Avec les quatre fichiers STL que j'ai généré[1], rien à faire, chaque objet est déjà placé dans la diagonale.
Rien de spécial à dire sur les réglages d'impression…

  • Mais une précaution à prendre, pour décoller les objets de la surface d'impression : attendre le refroidissement complet !

dsc00270.jpg dsc00271.jpg
dsc00272.jpg dsc00275.jpg
dsc00276.jpg Trop pressé, j'ai eu la mauvaise idée de décoller les trois premiers objets quelques minutes après la fin de l'impression (j'imprimais en PLA, à froid sur de la bande de masquage), chose pas facile du tout d'ailleurs, et de constater qu'ils se sont tordu, surement sous la contrainte mécanique que j'ai exercé en tirant fortement dessus…
Pour rattraper ça, j'ai donc du jouer du décapeur thermique, et placer les objets sous presse pour leurs redonner une forme bien droite.
Pour le quatrième objet ce fut inutile, étant donné que ça ne s'est pas produit car je lui avait laissé le temps de refroidir.
Le décapeur fait ramollir très vite le plastique, il faut donc y aller mollo, et la presse doit être dosée, pour ne pas écraser l'objet, sinon les déformations pourraient se révéler très gênante, soit la surface se dégrade, et ça se voit sur les photos ou l'on y voit le plastique qui s'est affaissé sur le nid d'abeille sous l'effet de la chaleur, soit l'objet se déforme, et avec la glissière à faire passer, où les vis à rentrer, ça ne va pas être simple.

Essais :

  • Avant d'aller plus loin, j'ai procédé à un assemblage complet de tous les éléments, afin de vérifier la cohérence de l'ensemble.

dsc00268.jpg dsc00267.jpg
dsc00259.jpg dsc00258.jpg
dsc00266.jpg dsc00265.jpg dsc00264.jpg Les vis font 15mm de long et 6mm de diamètre.
C'est à ce moment là qu'on ressent la satisfaction du créateur, contemplant le bidule complexe et pourtant pas très utile, en se disant que oué, ça l'fait, les calculs étaient exact, la preuve devant soit.

Réalisation :

Les trucs imprimés c'est bien, mais l'aspect de surface n'est pas jolie.

  • De plus, forcements la jointure entre les deux parties est très visible, donc après avoir collé les deux parties à la cyanolite, allons-y pour un masticage en règle, avec du mastic standard de marque Sintofer.

Puis étape de ponçage, avec du papier abrasif 400 et de l'eau, ça évite d'avoir de la poussière partout et rend le ponçage plus doux.
dsc00280.jpg dsc00281.jpg

  • Ensuite une sous-couche blanche à la bombe avant de peindre l'ensemble à l'aérographe, avec la même peinture acrylique brillante que j'ai utilisé pour la borne, diluée au liquide vitre (oui oui, le truc bleu nettoyant).

dsc00283.jpg dsc00284.jpg

Câblage électrique :

  • L'éclairage est réalisé avec des LEDs crystal blanche qui éclaire à 1000mcd pour 3,2V@20mA.

dsc00286.jpg dsc00291.jpg

  • J'avais prévu de les disposer à la verticale, et de peindre en noir le dessus pour éviter d'éclairer le plafond, mais finalement, après essais, l'illumination rend mieux avec la LED orientée vers le centre de la boule, on arrange ça en courbant les pattes comme ceci :

dsc00299.jpg dsc00302.jpg

  • Le câblage en lui même peut être facilement calculé à l'aide de cet outil en ligne très pratique, sachant que le montage sera alimenté par le 12V provenant de la borne.

J'ai donc câblé en parallèle 3 lots de 3 LEDs en série, chacun protégés par une résistance de 120Ω.
Les câbles sont placés dans la gorge et les pattes des LEDs replié dans celle-ci, pour qu'à la fermeture de la glissière elles soient en appuie à la bonne hauteur pour éclairer la boule.
dsc00303.jpg dsc00306.jpg

Mise en situation :

  • Voila, donc on peut par exemple poser le bidule sur le dessus de la borne, et le raccorder au 12V de celle-ci.

dsc00326.jpg dsc00307.jpg dsc00324.jpg

Hop, on va allumer la lumière… Oula, ça éclaire fort, voyons ça dans le noir en réglant correctement d'exposition de l'appareil photo :
dsc00317.jpg dsc00308.jpg dsc00318.jpg dsc00319.jpg dsc00320.jpg

Note

[1] voir en annexe, ci-dessous ou sur thingiverse

Commentaires

1. Le samedi, 18 octobre 2014, 12:21 par voxel

Idée très intéressante! Cela rend vraiment bien. Merci pour le partage.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet