まこと の ブログ

MaKoTo no burogu — Journal de bord…

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Électronique

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi, 18 août 2018

Un bouton power on/off pour le Raspberry Pi

Je suis en train de travailler à l’élaboration d'une carte de type « Pi Hat », équivalent du « Schield » pour Arduino, à savoir une carte qu'on enfiche par dessus le Raspberry.
Cette carte destinée au Rpi Zero, comportera une sortie Audio avec son amplificateur, deux connecteurs FCP pour connecter un écran LCD de type SPI - ILI9341, un connecteur pour déporter des GPIO sur une nappe de fil, et enfin un connecteur d'alimentation 5V avec un système de bouton On/Off sécurisé.
Tout ceci dans le but d’intégrer un montage dans une maquette…

Après beaucoup de temps perdu à tenter de comprendre ce dessin, en vue de bien sûr tester le concept, j'ai dû me résoudre à le redessiner complètement, en respectant les normes de représentation. Le voici : ( ouf ! )
RpiOnOffRelay.png

  • Fonctionnement :

- Pour mettre en route le Rpi, effectuer une pression longue sur le bouton SW1, afin de laisser le temps au signal TXD0 de passer à l'état haut et de faire coller le relais qui maintiens alors le Rpi alimenté en énergie.
- Pour éteindre le Rpi, le bouton SW1 étant connecté sur une sortie GPIO, il suffit de le presser normalement pour déclencher un arrêt propre de GNU/Linux grace au script Python3 ci-dessous.
- Une fois arrêté, le signal TXD0 passe donc à l'état bas et le relais se décolle alors, coupant l'énergie du Rpi.
- Le bouton SW2 sert à couper brutalement le courant, en cas de plantage du Rpi
- Ce montage ne gère pas le reboot. Effectuer un redémarrage éteindra donc le Raspberry, car durant le redémarrage TXD0 passe à l'état bas…
Édit : Passer C2 à 220µF et le relais attendra 5 secondes avant de couper , ça devrait permettre un reboot sans coupure.

  • Prérequis :
sudo apt-get install python3 RPi.GPIO
  • Écrire le script :
nano /home/pi/SoftOffButton.py

Avec dedans :

import RPi.GPIO as GPIO
import time
import os
import signal

print ("Soft Off Button")

GPIO.setmode(GPIO.BCM)
GPIO.setup(21, GPIO.IN, pull_up_down = GPIO.PUD_DOWN)

def button_pressed(channel):
    print ("Boutton Off pressé")
    os.system("sudo shutdown now")

GPIO.add_event_detect(21, GPIO.RISING, callback=button_pressed, bouncetime=300)

signal.pause()

Pour démarrer automatiquement le programme python dés le démarrage du Raspberry, il faut créer un service :

sudo nano /etc/systemd/system/SoftOffButton.service

Avec dedans :

[Unit]
Description=Démarre le script SoftOffButton
[Service]
ExecStart=/usr/bin/python3 /home/pi/SoftOffButton.py
[Install]
WantedBy=multi-user.target

Installer le service au démarrage :

sudo systemctl --system daemon-reload
sudo systemctl enable SoftOffButton.service

Pour manipuler le service :

sudo systemctl status SoftOffButton.service
sudo systemctl start SoftOffButton.service

20180818_141218.jpg

  • Ce montage fonctionne très bien, et vu le temps passé dessus j'ai voulu le partager à ceux qui pourraient en avoir besoin.

Je ne compte pas l'utiliser pour mon « Pi Hat », car le relais prendrait trop de place, et j'envisage une solution plus souple et élégante à base de microcontrôleur.

lundi, 4 juin 2018

Horloge de salon

Je ne sais plus si je l'ai évoqué ici, mais j'avais envie d'une horloge avec ces afficheurs bleu qui me plaisaient bien, repérés lors des essais sur le projet WebRadioReveilWifi, et j'avais donc procédé au tirage d'une seconde carte imprimée dans ce but.

  • Le circuit est donc identique, à ceci prés que la valeur des résistances associées aux afficheurs est ajustée à 100Ω, qu'un buzzer remplace l'ampli et son haut-parleur, et que cette fois est utilisé le capteur de mouvement PIR.
  • Voici la carte et ses périphériques, une fois le tout percés/soudés : Une plaquette translucide fumée, un Arduino mini 5V, les modules RTC et PIR, le buzzer, la plaquette des boutons de commande et sa nappe associée, et enfin un connecteur jack pour l'alimentation.

dsc03602.jpg dsc03601.jpg

  • En fonctionnement, sur dix dix, évidemment ! (comprenne qui pourra )

Les leds des alarmes sont cette fois soudées à l'arrière, pour un usage très occasionnel.
dsc03596.jpg dsc03614.jpg

Lire la suite...

samedi, 3 mars 2018

WebRadioRéveilWifi -5-

Suite de l'étude précédente :

L'Horloge/Réveil étant fin prête, il est temps de réviser la configuration de la WebRadio.
J'ai tout repris de zero… C'est qu'il s'est passé pas mal de temps depuis les premières expérimentations, et pas mal de version de Raspbian sont passées sous les ponts !

Pour rappel, j'ai décidé d'articuler la WebRadio autour d'un Raspberry Pi 1 (où Rpi zeroW car le 1 n'est plus en vente), de quelques boutons d'interactions, d'une cellule infrarouge et d'un écran LCD (facultatif) bon marché type radar de recul.

  • On va ici étudier la partie software, la partie hardware concernant le câblage des GPIO, relais et interfaçage horloge, pilotée par le programme mpc.py venant au prochain billet.

1 - Installer et configurer Raspbian Lite :

  • Déployer l'image sur une carte SD depuis un système GNU/Linux, avec la commande DD

(attention, of=/dev/sdx à adapter pour la cible de votre carte SD, en cas d'erreur risque d'effacement d'un disque dur non désiré)

dd bs=4M if=2017-11-29-raspbian-stretch-lite.img of=/dev/sdx; sync
  • Placer la carte SD dans le Raspberry, et le mettre sous tension.

Exécuter raspi-config, et configurer tous les trucs comme on veut, notamment les variables locales (time zone, clavier, etc), et surtout le login automatique de l'utilisateur.

sudo raspi-config

raspi-config01.png
raspi-config02.png
raspi-config03.png

Après le reboot, pour rappel :

Login : pi
Pass : raspberry

Lire la suite...

mardi, 6 février 2018

WebRadioRéveilWifi -4-

Suite de l'étude précédente :

Je vais (enfin !!) reprendre la conception de mon WebRadioReveilWifi, après que tant de temps ait passé…
Il est désormais fonctionnel et me réveille correctement tous les matins, et c'est dans une suite de plusieurs billets que je vais détailler la réalisation étape par étape.


L'horloge :

Cette maquette m'a pas mal servi à apprendre Arduino et voir où les expérimentations me menaient, afin de bien dimensionner la suite.
C'est ainsi que j'ai pu router un circuit imprimé, puis graver percer et souder la plaque…
Cependant même si on croit avoir toujours tout prévu, j'ai tout de même dû modifier certaines choses sur mon circuit, une erreur fâcheuse et des modifications de dernières minutes.
C'est donc le circuit final réalisé sur Kicad que je vais livrer ici (en annexe du billet), il ne correspondra pas aux photos, sur lesquelles apparaissent donc les modifications et bricolage de rattrapages.

  • Le Schéma structurel de la carte principale :

horlogeStructurel.png

  • Le circuit de la carte principale :

horloge.png

Lire la suite...

- page 2 de 13 -