まこと の ブログ

MaKoTo no burogu — Journal de bord…

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Électronique

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi, 24 février 2016

Des bricoles en 3D réelle -5-

Ce billet fait suite à cet autre, voici mes dernières impressions 3D :

Un boitier pour le circuit testeur de composants.
IMG_0252.jpg IMG_0249.jpg IMG_0248.jpg IMG_0247.jpg
À télécharger ici : http://www.thingiverse.com/thing:1026572

Une Gachette de remplacement pour pistolet AquaFlow.
IMG_0035.jpg IMG_0036.jpg
À télécharger ici : http://www.thingiverse.com/thing:1033195

Une maquette de l'Éolienne Darrieus.
dsc00929.jpg dsc00973.jpg
À télécharger ici : http://www.thingiverse.com/thing:1075517

Une Grille de Haut Parleur.
dsc01137.jpg dsc01170.jpg
À télécharger ici : http://www.thingiverse.com/thing:1249095

mercredi, 23 septembre 2015

Un ordinateur 16 bits' like

amiga_500.jpg

  • Au travers de divers projets croisés sur la toile, je constate depuis quelques temps un regain de nostalgie pour l'informatique 16 bits, type Amiga, AtariST, Thomson, etc.

Je n'en ai jamais possédé, mais j'en ai côtoyé durant ma prime jeunesse, et ai toujours été émerveillé par les possibilités de ces machines, par exemple avec la scène démo, sans pour autant rien y comprendre…

InterimOS.jpg

Sans doute pour cela que je reste sensible à la musique Chiptune, dont je me sert souvent pour illustrer mes vidéos.

Bref, on voit donc des projets menés par des nostalgeeks ayant pour but de reconstruire ces machines, soit à base de hardware le plus proche possible de l'original, soit à base de matériel moderne, comme les MicroController AVR et PIC, Arduino, ou micro-PC Raspberry&cie.

  • Et en voyant tout ça, je me suis dit à titre perso qu'il y aurait du potentiel…

On lit beaucoup que Raspberry est une plate-forme informatique formidable pour l'éducation et les enfants, alors certes dans un cadre scolaire ou en club, assoc, et xxx-spaces, où l'on s'accompagne ça l'fait, mais à la maison, comment ça se passe ?
Et bah c'est le bordel !
Entre les lego qui traînent, le Mario au point de croix, les poupées, les voitures, les jeux vidéos, et les devoirs, l'espace est envahis d'objets d'occupations divers avec lesquels on switche totalement son attention, passant de l'un à l'autre, sans vraiment prendre le temps… Il n'y a guère qu'un écran pour retenir efficacement l'attention… Il y aurait beaucoup à dire sur cet état de fait, mais je m'en abstiendrais ici.

Donc j'imagine mal un Raspberry Pi, fragile petite carte électronique, avec son merdier de câbles et de périphériques, traînant au milieu de tout ça résister bien longtemps… Sans compter le design inexistant et incongru de l'objet !

  • Je me disais qu'il lui faudrait donc une boite, jolie, qui intégrerait le clavier, à la façon du projet interimOS, mais avec un OS Rpi standard, facile à ranger et à mettre en place sur la table du salon.

Pour le moment ce n'est donc qu'une idée, qu'on a sans doute déjà eu, mais comme elle ne vaut rien, je m'empresse de la partager ici, si le cœur vous en dit, faites donc !

Quoi d'autres ? Alors :

- Un boîtier type Amiga-ST, avec le Rpi dedans.
- Le clavier est intégré, il est définitivement de type orthogonal, de préférence en bépo !
- On y branche une souris… intégrer une trackball ?
- On le branche sur une TV (HDMI) ou sur un écran d'ordi (adaptateur HDMI->DVI, ou HDMI->VGA).
- Ça boote un GNU/Linux type Raspbian.
- On y branche un joystick pour jouer à l'arcade, ou un tapis de DDR.
- Via une trappe sur le dessus, possibilité de brancher un shield Rpi pour bricoler, interagir avec l'extérieur, s'initier à la programmation concrète.
- Un wifi pour l'accès internet ou pas, avec contrôle parental.

  • Ainsi, peut-être qu'un enfant d'aujourd'hui pourrait à son tour s'émerveiller sur cet ordinateur qu'il branche sur sa télé pour faire des trucs supers ! Un premier ordinateur, un vrai, pas un succédané du rayon jouet, une machine qu'il s'approprierait à son rythme pour avec de l'aide, devenir autonome sur les sujets qui le motive.

L'ordi sur lequel je jouais chez les copains, et sur lequel entre deux parties, on chargeait une disquette démo, ou un programme maison, rien de folichon, mais une petite graine dans l'appréhension de l'outil informatique qui en grandissant fera une grosse différence dans la culture du gamin… ou pas ! On ne peut pas forcer un gosse à s'intéresser à un truc, juste lui offrir la possibilité de découvrir et de s'exprimer.

vendredi, 5 juin 2015

G2N, un pistolet pour jeux vidéos -3-

Suite de l'étude précédente :

La barre infrarouge :

  • Une barre infrarouge type Wii Sensor Bar fera très bien l'affaire, cependant, il faut pouvoir l'alimenter, idéalement en 5V depuis un port USB par exemple.

Il sera alors nécessaire de la modifier, il existe pleins de tuto pour le faire, démerdez-vous :)

  • Sinon on peut bien sûr en fabriquer une, en calculant le câblage à l'aide de cet outil en ligne très pratique.

C'est ce que j'ai fait ici :
dsc00435.jpg dsc00437.jpg
L'écartement entre les deux trains de LED importe peu.
Il est d'environ 18 cm pour une bar officielle Nintendo, et sur mon proto la largeur est réglable jusqu'à 25 cm.
Par contre, il est important d'avoir deux LED inclinées à 45° sur chaque train, afin d'augmenter l'angle d'émission du faisceau Infra Rouge.

Les réglages informatiques et G2N :

  • Sur l'ordinateur,

- Pour les jeux émulés à la souris, il faudra passer par un logiciel type Joystick-To-Mouse, qui doit nécessairement disposer d'un mode absolu, sinon, rien ne fonctionnera.

- Configurer le clic-droit de la souris dans Joystick-To-Mouse (puisque l'émulateur Sega utilise ce bouton pour le reload du pistolet) sur le bouton correspondant de la manette.
Pour ne pas avoir la fenêtre du jeu qui se réduit si elle reçoit trop de clics sur les bords de l'écran il faut s'assurer d'avoir le tir assigné sur UN SEUL bouton du joystick.

- Sur un ordi il n'y a qu'un seul curseur de souris…
Donc par exemple pour le cas émulation Sega Model2 (House of the Dead, VirtuaCop…), avec Joystick-To-Mouse c'est un seul joueur obligé !!
Sur Mame, en mode joystik analogique donc, deux joueurs ça fonctionne !

  • Sur le menu du G2N,

- Il faut y indiquer la taille de l'écran.

- Pour le paramètre de largeur de la barre, il faut indiquer la mesure de la distance entre le centre des deux trains de led IR.

En cas de problème avec la visée, il peut-être nécessaire de gruger un peu ces réglages, dans le cas où, depuis le centre de l'écran, le curseur se décale trop par rapport à la ligne de visée, de manière proportionnelle dans toutes les directions (le curseur est en avance et touche les bords de l'écran avant que la visée au pistolet n'atteigne le bord).
Donc soit en grugeant la valeur de la barre (diminuer dans mon cas), soit la taille de l'écran.

- Mettre le jumper du reload sur la « main board » pour activer la recharge du flingue lorsqu'on sort sa ligne de visée de l'écran.

Petite démo vidéo :


Conclusions des tests :

En dessous de 2m10 de distance entre le bout de flingue et l'écran, quoique je fasse, la visée est déviée.
Au dessus de 2m10, la ligne de visée est juste.
En fait, plus l'écran est grand plus il faut reculer, phénomène lié au fonctionnement intrinsèque de la wiiimote me dit-on.

Prochaines étapes :

- Confectionner un Addon à la « mainboard » pour intégrer un joystick analogique, et ne plus être obligé de bidouiller une manette.
- Tester la nouvelle version du G2N, Version 7, qui permet de bénéficier d'un recul par rapport à l'écran plus réduit, par l'inclinaison à 30° de la caméra dans le canon du pistolet.

 À suivre…

samedi, 27 décembre 2014

WebRadioRéveilWifi -3-

Suite de l'étude précédente :

  • Cette fois on va concevoir l'amplificateur audio qui sera branché en sortie du Raspberry-Pi.

Pas besoin d'une puissance énorme pour l'utiliser avec de petits haut-parleurs récupérés dans des carcasses d'ordinateurs.
dsc09786.jpg dsc09783.jpg C'est donc un ampli à base d'un bon vieux LM386 qu'on va opérer, le même que dans le petit haut parleur portatif pour baladeur qu'on avait fabriqué en cour d'EMT (techno au collège), mon premier contact avec l'électronique, il y a heu… trop longtemps @_@
C'est plus précisément le LM386N-3 que j'utilise car il présente une puissance correcte pour une plage d'alimentation très large.
On pourra donc utiliser le 5V de l'alimentation générale du projet WebRadioRéveil.

  • La datasheet indique quelques montages typiques, et c'est en effectuant de nombreux tests empiriques (c'est à dire, à l'oreille) que j'ai arrêté le choix des composants à adjoindre au circuit en fonction des enceintes choisies.

Voici le schéma du prototype:

AmpliAudioProto.png

Explications:

  • Cet ampli étant mono, il faut deux circuits identiques si on veut avoir deux haut-parleurs.
  • Ceux-ci peuvent être d'impédance diverse, et le LM386 saura s'en accommoder, du moment qu'on ajuste le condensateur de sortie C3.

dsc00381.jpg L'audio c'est compliqué, vraiment, et tout ce que j'en ai compris c'est que pour cet ampli, il est d'usage de régler une fréquence de coupure dans les graves.
Par le calcul suivant, fc=1/2piRC, R étant l'impédance du haut-parleur, C l'inconnue, et fc environ 90Hz.
Ce qui donne C=220µF pour un haut-parleur de 8Ω.
Ou encore C=470µF pour un haut-parleur de 4Ω, comme c'est le cas ici.

  • Le couple R1 et C2 (entre les pattes 1 et 8 du LM386) est fixé ici pour obtenir un gain de 50, c'est à dire 34db.
  • Le couple RV2 et C4 (entre les pattes 1 et 5 du LM386) sont là pour booster les son de basse.

En effet, les petits haut-parleurs de ce genre donnent un son relativement aigu et pouvoir faire ressortir les basses est alors très intéressant.
Seulement cela se fait au détriment du volume général qui se voit alors réduit.
De plus en fonction du niveau du volume, trop de basse peut-nuire à la qualité sonore, et c'est pourquoi j'ai utilisé un potentiomètre RV2, afin de pouvoir effectuer le réglage à la demande, dans la plage de valeurs allant de 2 à 10kΩ, pour plus ou moins de basse, sachant qu'à 10kΩ elles sont déjà un peu présentes.

  • Le condensateur C5 (relié à la patte 7 du LM386 et à la masse), essentiel, sert à réduire fortement les parasites engendrés par l'alimentation électrique.

Voilà pour les particularités du schéma, facile à adapter aux haut-parleurs utilisés.

À noter qu'il existe pour les feignants, des modules pas cher du tout, du genre « LM386 Audio Amplifier Module Board 5V-12V », mais que du coup la qualité du son ne sera pas personnalisable…

À suivre…

Ressources :

http://www.sonelec-musique.com/electronique_realisations_ampli_bf_003.html
http://jmdefais.pagesperso-orange.fr/techn_jm/cir386.htm
http://www.homecinema-fr.com/forum/general-f1472/frequence-de-coupure-t29910209.html

- page 2 de 11 -