まこと の ブログ

MaKoTo no burogu — Journal de bord…

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Logiciel libre

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi, 15 août 2016

Un Raspberry Pi 2 en MediaCenter

dsc00067.jpg

  • Avec l’avènement du Raspberry Pi2, mon vieux médiacenter, lui-même PC recyclé (P4@2,66GHz) fait pas mal grise mine…

Incapable de lire des vidéo h264 qui dépasse le 720p, bruyant, énergivore (environ 80W), couplé à un vieux poste de télévision cathodique qui consomme aussi pas mal (environ 90Watt continu).
Utiliser un RpiPi2 (moins de 5W) donc me permettrait de laisser de côté tous ces inconvénients, cependant j'avais besoin d'une prise HDMI et c'est après avoir récupéré un vieux poste de télévision LCD (HD Ready, 720p et 1080i max, tuner mpeg2 obsolète, 50W en mode éco) que j'ai envisagé de changer mon système de médiacenter.

Entre temps, bonne nouvelle, plus besoin de bidouiller, ma clé wifi TP-Link est désormais reconnue par le kernel des derniers système GNU/Linux désigné pour RpiPi !

  • Voici donc l'histoire d'une migration, ou plutôt d'une lente progression…

1 - Choix du système d'exploitation :

À ma connaissance il y a deux possibilités, utiliser Raspbian Lite et à la main installer le logiciel médiacenter Kodi et tout le reste; Ou alors utiliser une distribution dédiée telle que Openelec ou RaspBMC. La première solution serait calquée sur ma démarche avec l'ancien médiacenter, mais puisqu'on me dit qu'Openelec offrirait de bien meilleures, j'ai donc choisis cette dernière…
Et après une semaine à m'échiner à faire fonctionner le truc, j'ai lâché l'affaire…
Pourtant j'avais réussis à tout faire fonctionner, télécommande, récup de la base, tout ça… sauf une chose, le partage réseau !
Avec ma config je n'ai pas le choix, je suis obligé de passer par un partage ssh, soit en sftp depuis l'interface de Kodi, qui s'évertue à monter ce partage en lecture seule…
Impossible de me rabattre sur le NFS, car mon stockage est chiffré, et NFS ne fonctionne donc pas.
Openelec étant verrouillée de partout, impossible d'installer un soft ou même d'écrire sur le disque, afin de monter un partage sshfs… Merci pour le temps perdu, au revoir !

Donc Raspbian Lite :) Ça je connais, et on va tout faire à la main, quoi de mieux que d'être servis par soit même !??

Lire la suite...

samedi, 13 août 2016

Un LiveCD/USB de mon système Arcade !

>> Une mise à jour est disponible par ici <<

dsc01247.jpg Je l'évoquais ici ou , mais je ne l'imaginais pas encore à l'époque , et voici enfin réalisé un LiveCD/USB de mon système Arcade ! ^^

  • La principale raison qui m'a motivé ici c'est la pérennité de ce système.

En effet, le temps passant, j'ai eu l'occasion de réinstaller ma borne Mame plusieurs fois, et dû faire chaque fois quelques changements en fonction des évolutions du système d'exploitation (librairie de compilation mame changeante, startup de l'os différent, etc) mais surtout, à chaque installation, le système est tributaire d'internet. Que faire si la version de lib nécessaire pour compiler n'est plus disponible, ou tout simplement si pour cause d'incompatibilité on se retrouve à être forcé d'utiliser un ancien OS dont les dépôts n'existent plus…
J'ai alors un peu palier à cela en proposant au téléchargement l'image iso de l'OS et un script d'installation le plus simple possible, mais repassez dans deux ans, pas sûr que ça fonctionne encore !

  • Donc je voulais créer ma distribution GNU/Linux qui tienne sur une ISO et qui installe la borne sans connexion internet !

Et au passage vu la solution que j'ai mis en œuvre, pourquoi pas la tester en live

Le LiveCD/USB Makoto no Akedo :

Elle est en 64bits,
compatible avec les rom version 0.161,
et utilisable uniquement sur un écran LCD 4/3.

Vous trouverez les jeux dans un torrent contenant l'intégralité des roms compatibles avec cette version, disponible sur archive.org.

  • Pour la déployer sur une cléUSB : (remplacer sdX par votre clé)
dd if=live-image-amd64.hybrid.iso of=/dev/sdX bs=4M; sync

Depuis Windows c'est possible avec Rufus.

La session LIVE :

  • Pour l'utiliser c'est très simple, on valide sur Live, on patiente, X démarre et AdvanceMenu se lance.

MakotoNoAkedoLive01.png Alors il est un peu long (genre 25 sec) car il crée un fichier xml en rapport à l'émulateur qu'il détecte. Sauf que cette création ne devrait pas être faite puisque le fichier existe déjà… pas trouvé pourquoi il se sent obligé de le réécrire… MakotoNoAkedoLive02.png MakotoNoAkedoLive03.png À moins de rendre le système persistant (peut-être une future version d'iso) et de voir le menu se lancer alors en moins de 5 sec, ou d'installer le système sur un disque dur, à chaque démarrage de la cléUSB, désolé, ce sera 20 sec de plus à attendre ^^;

Lire la suite...

samedi, 6 juin 2015

ZeMarmot, un film libre conçu avec du logiciel libre

Zemarmott-travel.jpg

  • Geekopolis et un formidable lieu de rencontres et d'échanges entre passionnés de tous poils !

Et ce qui est vraiment bien, c'est l’éclectisme des profils exposants et visiteurs, avec ces cinq ambiances (Japon - SF - Steampunk - Teklab - Médieval) qui permettent de s'ouvrir et d'approcher d'un peu plus prés d'autres univers.

On a tous à apprendre les uns des autres, d'autant qu'on partage beaucoup de techniques de bases communes, arrangées à nos spécificités.
Personnellement, tous ces univers m'intéressent, à divers degrés, certains pour leurs esthétismes à contempler, d'autres pour leurs univers romantiques dans lequel se plonger, et enfin tous pour les techniques dont je m'inspire pour évoluer.

  • C'est dans cette ambiance fantastique, que lors d'une pause, j'ai pu m'éclipser de la tenue de notre stand Anigetter pour faire un tour sur le stand village du Libre coté Teklab, où il m'a été possible grâce à Genma de rencontrer Jehan, un des développeurs de GIMP et contributeur sur d'autres logiciels Libres (Blender, Firefox, etc.).

J'étais bien content de pouvoir remercier une des personnes qui font que tous ces softs que j'utilise souvent, existent :)

  • Lui et Aryeom étaient venu présenter leur projet de film d'animation Libre ZeMarmot, réalisé entièrement avec des logiciels libres : GIMP pour le dessin, Blender pour l’animation vidéo, et Ardour pour l’édition audio.

Une œuvre diffusée sous licence Creative Commons BY-SA.
Rien que ça !

Ce film indépendant sera financé par un crowdfunding (financement participatif) en cours, et il reste encore quelque jours pour atteindre les l'objectifs :
https://www.indiegogo.com/projects/zemarmot-libre-movie-made-with-free-software/

À noter au passage, que toutes les améliorations apportées aux logiciels utilisés pour fabriquer le film seront reversés à la communauté !

  • Participer au financement du film se révèle donc aussi une autre manière de soutenir ces logiciels libres !

samedi, 3 janvier 2015

Passage des vidéos du blog en webm

  • Jusqu'ici j'utilisais théora pour encoder les vidéos postées sur ce blog, lisibles donc nativement par le navigateur internet.

Suite à quelques tests concluants, notamment lors de la publication de la vidéo du X-Wing, j'ai décidé d'utiliser dorénavant le format VP8 libéré par Google.

En effet, à bitrate équivalent, la qualité de la vidéo obtenue est visuellement bien meilleure, permettant soit de compresser jusqu'à deux fois plus fort pour alléger le fichier, soit d'obtenir une qualité supérieure en conservant le même poids de fichier.

  • Le webm est un dérivé du mkv, c'est le conteneur.

Dedans on va donc y mettre le VP8 pour la vidéo et Ogg (Vorbis) pour l'audio.


Encodage :

Pour encoder avec Ubuntu 14.04, on utilise avconv (si besoin : sudo apt-get install libav-tools), un fork du logiciel ffmpeg.
Sur des versions d'Ubuntu plus ancienne, on remplacera donc l'expression « avconv », par « ffmpeg ».

Voici la commande que j'ai utilisé, qui m'a donné le plus satisfaction :

avconv -i PuramoX-Wing.mpg -s 640x360 -c:v libvpx -qmin 0 -qmax 50 -crf 5 -b:v 600k -c:a libvorbis PuramoX-Wing.webm

Pas de panique, quelques explications :

Lire la suite...

- page 2 de 14 -