まこと の ブログ

MaKoTo no burogu — Journal de bord…

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi, 8 décembre 2018

Upload de gros fichiers vidéos sur une instance Peertube

peertube.png Quand on lit la documentation où les issues « Github » de Peertube, Chocobozzz nous indique clairement qu'il fût un temps révolu où la taille maximale d'une vidéo accepté par Peertube était de 4Gio, mais que maintenant c'est bien 8Gio qu'il est possible d'envoyer.

  • Pour le vérifier, sous Yunohost il suffit d'aller voir le fichier de config nginx dédié :
cat /etc/nginx/conf.d/peertube.makotoworkshop.org.d/peertube.conf

Et de retrouver l'information spécifiée ici :

# Hard limit, PeerTube does not support videos > 8GB
    client_max_body_size 8G;
    proxy_connect_timeout       600;
    proxy_send_timeout          600;
    proxy_read_timeout          600;
    send_timeout                600;
  • Et pourtant, j'ai voulu uploader une vidéo de 5,2Gio, et de recevoir l'erreur « 500 Internal Server Error », délivrée par nginx

peertubenginx.png

Lire la suite...

samedi, 1 décembre 2018

Changer la date de publication d'une vidéo Peertube

J'ai récemment crée plusieurs chaînes Peertube sur mon serveur auto-hébergé (dans ma cuisine donc hein, pas un truc loué dans une salle machine).
Plusieurs afin de cloisonner un peu les sujets des vidéos publiées, à défaut de fonctionnalité « playlist » (disponible pour bientôt), bien que le raccourci « locales » présente tout par date décroissante.
Et autant en publiant au long court, comme un blog, les vidéos sont disponibles chronologiquement, autant lorsqu'on a déjà un stock de vidéos à mettre à disposition, il peut-être utile de pouvoir anti-dater les vidéos, et ce pour deux raisons :
- Je veux lister telle vidéo avant telle autre dans la liste des vidéos locales.
- Je veux simuler la publication des vidéos de l'époque, car Peertube n'existait pas encore.

J'ai donc gratté un peu, car une telle fonctionne n'existe pas, et conclu assez rapidement qu'il me faudrait éditer la base de donnée PostgreSQL de Peertube.
peertube.png

Prérequis :

  • On a besoin du nom de la base, du nom d'utilisateur et du mot de passe associé.

En fonction du type d'installation, vous n'aurez peut-être pas eu accès à ces infos. C'est le cas avec Yunohost qui m'a permis d'installer Peertube en un click !
Il faut donc consulter le fichier production.yaml pour y lire ces infos :

cat /var/www/peertube/config/production.yaml
# Your database name will be "peertube"+database.suffix
database:
  hostname: 'localhost'
  port: 5432
  suffix: '_peertube'
  username: 'peertube'
  password: 'xxxxxxxxxxx'

Le mot de passe est en clair, j'ai mis des xxxxx à la place.

Précautions :

  • Avant de faire quoique ce soit, il est sage de sauvegarder la base de donnée.

On peut le faire avec Yunohost par la fonctionnalité de backup > app, qui fait qu'on retrouve la base sous forme de fichier texte /apps/peertube/backup/db.sql dans l'archive.
Pour le faire manuellement, l'équivalent est cette commande :

pg_dump --file peertubeBasePostgreSQL_20181201.txt -d peertube_peertube -U peertube

Il peut être intéressant d'en profiter pour faire aussi une sauvegarde dans le format custom, l'intérêt peut se révéler utile en cas de soucis particulier, comme indiqué ici.

pg_dump --format=custom --file peertubeBasePostgreSQL_20181201.dump -d peertube_peertube -U peertube


Logiciel :

Pour éditer la base, j'ai choisis le logiciel pgAdmin qui sera installé sur un poste client du réseau local, car évidemment, le serveur qui fait tourner Peertube ne dispose pas d'interface graphique.

sudo apt install pgadmin3
  • Une fois installé, via le menu « Fichier > Ajouter un serveur…» on va pourvoir renseigner les infos utiles récoltées précédemment pour se connecter à la base :

pgadmin.png

Lire la suite...

samedi, 3 janvier 2015

Passage des vidéos du blog en webm

  • Jusqu'ici j'utilisais théora pour encoder les vidéos postées sur ce blog, lisibles donc nativement par le navigateur internet.

Suite à quelques tests concluants, notamment lors de la publication de la vidéo du X-Wing, j'ai décidé d'utiliser dorénavant le format VP8 libéré par Google.

En effet, à bitrate équivalent, la qualité de la vidéo obtenue est visuellement bien meilleure, permettant soit de compresser jusqu'à deux fois plus fort pour alléger le fichier, soit d'obtenir une qualité supérieure en conservant le même poids de fichier.

  • Le webm est un dérivé du mkv, c'est le conteneur.

Dedans on va donc y mettre le VP8 pour la vidéo et Ogg (Vorbis) pour l'audio.


Encodage :

Pour encoder avec Ubuntu 14.04, on utilise avconv (si besoin : sudo apt-get install libav-tools), un fork du logiciel ffmpeg.
Sur des versions d'Ubuntu plus ancienne, on remplacera donc l'expression « avconv », par « ffmpeg ».

Voici la commande que j'ai utilisé, qui m'a donné le plus satisfaction :

avconv -i PuramoX-Wing.mpg -s 640x360 -c:v libvpx -qmin 0 -qmax 50 -crf 5 -b:v 600k -c:a libvorbis PuramoX-Wing.webm

Pas de panique, quelques explications :

Lire la suite...

vendredi, 1 février 2013

interruption de service -3-

 Retour de mes sites après quelques jours off-line !!

En effet un problème de connectiques pourries a impacté depuis mardi midi la moitié des résidents de mon immeuble.

Pour les lecteurs hors « planète auto-hébergement » qui ne le saurait pas, cela fait trois ans maintenant que j'auto-héberge mes services internet.
Depuis lors, je n'ai eu à déplorer que deux coupures de longue durée, l'une de 1 journée car mon disjoncteur EDF avait sauté et la présente de 3 jours, due au câblage du FAI.

D'autres soucis mineurs lié à l'administration du serveur sont survenu en trois ans, notamment apache qui saturait la mémoire du serveur, et plantait la machine, un simple reboot du serveur suffisant à faire repartir la disponibilités de mes pages, et depuis ce problème est résolu en activant le multi-threading php.
Mais j'ai envie de dire que ce genre de panne surviendrait tout autant avec un hébergement payant et centralisé, donc ça compte pas :D

- page 1 de 8