まこと の ブログ

MaKoTo no burogu — Journal de bord…

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Couture

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi, 7 décembre 2017

SmartrapCore, imprimante 3D -4-

Suite de l'étude précédente :

Alors, où en étais-je déjà…? C'est que j'ai passé pas mal de temps à la débugger cette imprimante.
La dernière fois je disais qu'elle fonctionnait, mais en fait elle marchotait à cause du cumul de plusieurs problèmes dû à la construction, à la qualité des pièces et à la conception, qui faisait que les impressions étaient une calamité à faire démarrer.

  • J'aurais l'occasion de détailler ces points un à un, et c'est aussi les raisons qui vont me pousser à modifier certaines pièces et façon de faire.

Changement d'Extrudeur : :

L'extrudeur précédent, bien que fonctionnel, n'était pas très pratique, le système à ressort laissait à désirer, et en plus de son design relativement moche il a fini par se casser du fait d'une impression de mauvaise qualité (décollement de couche, ma faute, fil pas assez chaud avec cette couleur jaune or).

J'ai aussi ajouté un écrou pour tenir solidement l'embout pneumatique.
J'en ai d'ailleurs racheté sur e-bay et il n'a pas été facile de s'y retrouver au début avant que je tombe sur un vendeur clair en indications :

Push Fit Pneumatic Coupling Coupler Fitting - PTFE Tubing / Bowden - 3D Printer :
PC4-M6 - 4mm OD PTFE Tubing - 6mm Thread
PC6-M6 - 6mm OD PTFE Tubing - 6mm Thread
PC4-01 - 4mm OD PTFE Tubing - 1/8" Screw - Thread has 9.6mm OD
PC6-01 - 6mm OD PTFE Tubing - 1/8" Screw - Thread has 9.6mm OD

Voilà donc j'ai pris :
- un Push Fit PC6-M6 côté extruder (filetage M6 et trou de 6 mm pour y mettre le tube en téflon de diamètre 6 mm (et donc 4 mm intérieur pour y passer du fil de 3 mm)).
- un Push Fit PC6-01 côté tête d'impression (filetage 1/8" et trou de 6 mm pour y mettre le tube en téflon de diamètre 6 mm.

Je n'ai malheureusement pas de photo de l'objet en pièces détachées, voici néanmoins le
Matériel nécessaire :

- 1 moteur Nema 17.
- 3 vis M3x25 mm.
- 2 vis M3x40 mm.
- 2 écrous M3.
- 1 embout pneumatique PTFE PC6-M6.
- 1 roulement 608ZZ.
- 1 roulement MR105ZZ.
- 1 engrenage d’entraînement MK7.

Et des photos issues de 3Dator :
Extruder01.jpg Extruder02.jpg
dsc03387.jpg dsc03388.jpg
dsc03390.jpg dsc03392.jpg dsc03393.jpg dsc03394.jpg
Prévue pour passer du fil de 1,75, une fois imprimé la pièce principale, j'ai repercé le trou guide à 3 mm de diamètre afin de l'élargir pour le passage du fil.

Lire la suite...

mardi, 22 septembre 2015

Réparer des chaussons de rollers

Mis à part les roues bien entendu, la seule autre pièce qui s'use vraiment sur des rollers en ligne, ce sont les chaussons.

À force de frottement, le tissus se déchire, et la mousse s'effrite.

Pour le peu qu'on veuille bien y passer un peu de temps, il est possible de réparer ça facilement, avec un peu de mousse et de tissus de récup, de la colle néopréne et éventuellement une aiguille et du fil.
IMG_0230.jpg IMG_0228.jpg

  • Voici donc la déchirure, que j'ai comblé avec plusieurs épaisseurs de mousse collées entre-elles.







IMG_0231.jpg IMG_0229.jpg

  • Pour couvrir le tout, j'aurais pu me contenter de juste coller le tissus, mais j'ai préféré aussi coudre ces vieux morceaux de drap pour éviter qu'ils ne filochent.





mercredi, 24 septembre 2014

Holster pour ordi-phone

  • Comme je l'évoquais alors, me voilà avec un ordi-phone FirefoxOS et pas de poche assez grande pour le transporter en sécurité.

Les téléphones qu'on a d'abord voulu si petit pour tenir dans une poche, deviennent maintenant si gros que ça en devient ridicule, dixit l'itruc6 qui fait les frais à juste titre de pas mal de moqueries.

  • De taille raisonnable, le ZTE Open C ne rentre pourtant pas dans le compartiment prévu de mon holster, et pas question de le placer dans une poche de pantalon, avec le risque trop important d'abîmer l'écran ou de s'asseoir dessus dans le cas de la poche arrière, sans compter la perte facile de l'engin.

Maintenant que je me penche sur le sujet, je dénote que ces appareils sont plus souvent dans les mains de leurs propriétaires que rangés, et j'en viens à me demander si la grande utilisation de ceux-ci ne serait pas incitée par leur encombrement excessif, genre on ne sait pas ou le mettre, donc on l'a à la main, donc bah on l'allume et on se laisse aller…
Hum, de la à dire que ce serait une stratégie des fabricants pour pousser à la consommation de contenu, je vous laisse réfléchir la dessus…

Bien, partant de ce problème de transport, je me suis mis en quête d'une solution, d'abord en cherchant à remplacer mon holster, par un autre modèle plus adapté mais que je n'ai pas trouvé, puis je me suis laissé gagner par l'idée de modifier mon holster d'une manière relativement simple, en fabriquant un nouveau compartiment !

  • Pour référence, voici un holster, sans modifications :

dsc00176.jpg On dispose d'un compartiment portefeuille, et en dessous d'un plus petit pour le téléphone, donc trop petit pour un ordi-phone.
Une fois porté, on a donc un côté utile à droite et du côté gauche une sangle qui passe sur l'aisselle, ce qui crée un déséquilibre, car le poids des affaires à droite tire et tend à ce que la sangle colle bien sous le bras ce qui n'est ni esthétique avec un T-shirt ou une chemise un peu large, ni agréable.
Nous verrons donc que ma bidouille permet au passage de résoudre ce défaut de conception de la part du fabriquant.
dsc00180.jpg dsc00181.jpg

Lire la suite...

mardi, 1 octobre 2013

Coussin chauffant cervicale

dsc09576.jpg Il y a quelque temps j'avais découvert l'existence du coussin chauffant à mettre autour du cou, et il se trouve qu'on m'en a offert un.

  • Le concept en est simplissime, puisqu'il s'agit d'un manchon de tissu remplis au 3/4 de diverses graines, comme du blé ou des noyaux de cerise.

Ce coussin est donc à chauffer au four micro-onde, puissance max durant 2 minutes, puis à placer judicieusement autour de sa nuque, pour se relaxer et détendre ses muscles endoloris par un torticolis où raidis par le froid hivernal.
On trouve cet objet un peu partout, à des prix parfois exagérés vu la simplicité du truc, mais force est de constater qu'il manque quelque chose, pourtant d'essentiel à son usage facile et agréable.

C'est que j'aimerais bien avoir les mains libre moi !

  • Quant j'en ai eu marre de placer et d'ajuster une épingle à nourrice pour le faire tenir autour de mon cou, j'ai enfin décidé de customiser le coussin pour y ajouter une banale bande velcro récupérée sur une paire de baskettes.

Après avoir décousus la fermeture, j'ai vidé le contenu, constitué de blé et de lavande, afin de pouvoir coudre tranquillement le velcro à chaque extrémités du manchon.
dsc09577.jpg dsc09579.jpg

Ensuite, on le rempli et on recoud la fermeture, affaire réglée en quelques minutes !
dsc09580.jpg dsc09583.jpg

Vu la simplicité de l'objet il serait dommage de se ruiner alors qu'avec une bande de tissus plié en deux et trois coutures on peut se confectionner la chose en moins de trente minutes.

- page 1 de 4