まこと の ブログ

MaKoTo no burogu — Journal de bord…

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Bricolage

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi, 13 janvier 2021

Réparer les roues de vélo…

… accidentées !
Voici ce qui arrive quand une voiture te pousse latéralement sur ta roue avant…
(Ça va, pas de blessé)

  • Roue avant pliée, et roue arrière qui a tellement bien accrochée au bitume, que c'est le cerclage qui a plié sous la poussée.

20201125_084607.jpg 20201127_205956.jpg 20201127_210029.jpg 20201127_205834.jpg 20201127_205938.jpg

  • L'autre cas plus classique, c'est le garage à vélo (à moitié) mal conçu. Tu vois là y'a une fente pour glisser ta roue, mais fait pas ça malheureux !

Suffit que ton vélo se désaxe pour se mettre à pencher, parfois aidé par un congénère maladroit qui l'aura bousculé, et il va peser de tout son poids sur les rayons et le cerclage, entraînant alors, par ce formidable levier, le voilage de la roue. Par chance, juste à côté il y a un grand arceaux sur lequel on peut simplement reposer le vélo pour l'y accrocher.
20201124_084156.jpg 20201124_084204.jpg

La roue arrière était déjà voilée depuis longtemps, et la roue avant s'était voilée en tapant une grosse bordure invisibilisée par des travaux de voirie. Au passage sur les patins de frein, ça couinait ! Bon maintenant ça tourne plus du tout…

Je ne savais déjà pas vraiment comment faire pour dévoiler une roue, mais alors là… bon hein voilà quoi, fait donc appel à la galaxie tutube pour voir si… ha bah oui, on y trouve pas mal d'infos, de la plus bourrin à la plus pointilleuse qui te fait comprendre que c'est fichu (mais ce sont des sportifs qui causent donc, pour « juste » rouler ça ira bien).

Lire la suite...

samedi, 2 mai 2020

MASK ! Les voilà ils sont prêt ils sauveront dans le moooonde ♪♫♫ MASK…

Ça c'est ce que t'aimerais bien, mais là réalité est à la fin de cet article ;)

En ce moment la machine à coudre est de sortie et sert pas mal…
J'ai commencé par faire des vêtements pour Kizuna, on verra ça plus tard, et puis devant l'incompétence du gouvernement, comme beaucoup de Makers (comme il est à la mode de dire), on s'est mis à faire ce qu'on sait faire de mieux, faire soit-même, sans attendre du privé que ça arrive un jour peut-être…


Premiers essais :

  • J'ai testé quelques patrons dont celui du CHU de Grenoble qui me séduisait le plus, et vu que je le trouvais somme toute relativement grossier dans son design, j'ai modifié et amélioré le patron en ajoutant notamment une pince au menton et aplatissant le devant, mais au final le modèle s'est révélé inutilisable car il avait tendance à glisser facilement du nez.

Ça m'aura pris tout de même 2 jours… J'ai ensuite essayé un masque à replis style AFNOR, mais même avec seulement deux couches de tissus il était irréalisable car trop épais.
En effet, à l'heure ou j'écris ces lignes, les boutiques étant fermées, chacun fait avec les moyens du bord, et les miens sont quelques morceaux de chiffons, issus vraisemblablement de serviettes ou nappes d'hôtellerie, vous savez, ces tissus bien épais, qui ont cependant l'avantage d'être tissé très fin.

  • Je me suis donc mis en quête d'un autre modèle aussi simple à faire, à mon goût question esthétique, et si possible efficace.

La communauté Francophone proposant toujours les 2-3 mêmes modèles, c'est dans cette vidéo Espagnole que j'ai trouvé ce je recherchais.

  • J'ai donc réalisé le modèle, pas si différent du modèle validé par l'AFNOR, en réduisant cependant la taille (25 x 20 cm, au lieu de 27 x 20 cm) et ajouté un pince nez (un trombone ou une attache congélation) au moment de coudre pour refermer la poche). Voici le premier test :


Lire la suite...

samedi, 22 février 2020

Une éolienne à axe vertical -17- ( Fin )

Comme indiqué dans l'épisode précédent, j'ai mis en place un peu d'électronique afin de monitorer la production électrique et la charge de la batterie, grâce à une mise à niveau de mon anémomètre documenté ici.

  • Les capteurs sont donc placés dans le boîtier électrique, l'ampèremètre en série juste après le régulateur de charge, et le voltmètre aux bornes de la batterie. La liaison de donnée remonte quant à elle le long du mât pour être raccordé à l'anémomètre tout en haut :

20191116_110512.jpg 20191221_160929.jpg 20191116_110538.jpg 20191116_113426.jpg

Une petite vidéo pour voir le résultat :

Je m'efforce de faire tourner manuellement l'éolienne pour constater que c'est bien autour de 25 rotations/minutes de celle-ci qu'on commence à produire une dizaine de Watts.

Comme deviné, la poulie 8 dents n'aura rien donné d'intéressant ! Pas suffisamment de vents pour permettre la rotation, le couple demandé avec ce rapport était trop important.

  • La poulie 10 dents installée ici (en orange), permettait à l'éolienne de tourner, mais trop difficilement pour le vent de la fin d'année.

20191116_115756.jpg 20191118_104657.jpg

Lire la suite...

samedi, 28 décembre 2019

Un Anémomètre Radio Multifonction -4-

Edition du 23 Fevrier 2020, code Arduino et esp8266 mis à jour.
Suite des études précédentes : Anémomètre et Monitoring.

À ce stade, vu tous mes bidules radio, il serait légitime de se demander pourquoi avoir 2 ou 3 appareils différents (l'un pour surveiller le vent, un pour la rotation de l'éolienne et un autre pour la charge de la batterie).
En fait lors du développement il est naturel d'avancer par étape en ajoutant peu à peu des fonctions, cette suite de billet n'en est finalement que le reflet.

Il est maintenant temps de fusionner tout ça !

  • Cette fois donc, l'appareil sera chargé de récupérer les 4 informations que sont la vitesse du vent, la rotation de l'éolienne, l'énergie produite par la génératrice, et l'état de charge de la batterie; afin de les transmettre à des afficheurs et à une base de donnée pour être tracé.

La partie émetteur :

  • J'ai donc câblé un nouveau circuit :


Matériel requis :

- 1 Arduino Pro Mini 5V.
- Un ordi avec port USB et le soft Arduino IDE.
- 1 plaquette HC-12 et son antenne.
- 1 diode 1N4007.
- 2 résistances 10kΩ.
- 1 Capteur à effet Hall US1881 (anémo).
- 1 Capteur à effet Hall 3144 (éolienne).
- 1 Régulateur Négatif 9V L7909CV.
- 1 condensateur électrochimique polarisé de 220µF.
- 1 condensateur électrochimique polarisé de 2,2µF.
- 1 condensateur électrochimique polarisé de 1µF.
- 1 module ACS712 (20A) (Attention cependant !! > Je sais que mon générateur ne dépassera pas 5A, à moins d'une tempête de vent de fin du monde…).

Principe de fonctionnement :
- À intervalle régulier, l'Arduino va envoyer les valeurs lues sur les entrées analogiques A0 et A1, sur le port série du HC-12.
- A0 pour mesurer la valeur de la tension aux bornes de la batterie ( On a fabriqué un voltmètre très précis câblé en parallèle ).
- A1 pour mesurer le courant sortant du générateur ( Un Ampèremètre câblé en série ).
- Dés que le vent fera tourner l'anémomètre, l'interruption déclenche l'envoie des valeurs lues sur l'entrée numérique 2 (int0).
- Dés que le vent fera tourner l'éolienne, l'interruption déclenche l'envoie des valeurs lues sur l'entrée numérique 3 (int1).

Lire la suite...

- page 1 de 31