まこと の ブログ

MaKoTo no burogu — Journal de bord…

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Vidéos

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche, 20 novembre 2016

Un Clavier Orthogonal pour le 21ième siècle -1-

  • J'évoquais il y a quelques temps l'envie et le besoin de bricoler un clavier orthogonal en vue notamment de servir comme pièce maitresse à un ordinateur 16Bits like.

- Idéalement il faudrait qu'il soit construit à partir d'un clavier azerty existant afin de réutiliser son chipset électronique et ses touches.
- Il serait inspiré du Typematrix que je possède déjà, un clavier ô combien satisfaisant, et les touches placées selon la disposition bépo.

Pour cela j'ai démonté quelques claviers que j'avais à disposition pour constater qu'ils étaient tous de type « à membrane », une technologie qui n'est pas évidente à hacker au premier abord.
En effet j'ai bien constaté après quelques recherches web, que les claviers customisés par leurs auteurs étaient tous construits à partir de touches mécaniques (et dans le pire des cas, puisqu'achetées pour l'occasion).
J'ai trouvé quelques claviers à touches mécaniques que je pourrais donc aussi recycler.

Clavier mécanique, avantages et inconvénient :

  • Les touches d'un clavier mécanique sont tout simplement soudées sur un circuit électronique (PCB), tandis qu'un cadre et un fond en plastique viennent constituer le boitier du clavier.

C'est simple, fiable, efficace, et à construire c'est facile.
Il suffirait de dessouder toutes des touches, dessiner un nouveau circuit électronique avec Kicad, graver une PCB et y souder les touches. Ensuite en bois ou en plastique, construire le boitier.
20161020_162542.jpg
Cependant ce type de clavier n'a plus court de nos jours, à moins de faire les vides greniers, difficile donc de trouver un clavier de récup à désosser.

dsc02044.jpg
Ensuite il faudrait graver une PCB de plus de 30 cm sur 15, ce qui est loin d'être évident, et peux même s'avérer assez coûteux…

Le clavier à membrane, une toute autre histoire :

  • Les touches ne sont que des morceaux de plastiques qui vont appuyer sur une membrane sur-laquelle est imprimé un circuit électronique. En appuyant sur une touche, on vient alors comprimer ce circuit sur une seconde membrane présentant un autre circuit, et c'est ce contact instantané qui indique au chipset du clavier que la touche est actionnée.

dsc09397.jpg dsc09399.jpg À construire, c'est compliqué…
Il faut produire une plaque de plastique pour accueillir tous les boutons en-clipsables, et ensuite créer un nouveau circuit à connecter au chipset.
Sauf que… La disposition des touches étant pas mal modifiée, le circuit ne sera pas évident à router, que le circuit conducteur d'électricité devra être dessiné sur des feuilles de plastique transparente, et là, tout électronicien adopte alors une attitude de perplexité…

Voilà voilà ^^;
Et devinez quel type de clavier on va hacker ??!
Bah oui, le plus chiant tiens :) Pour la raison simple que ce type de clavier est disponible en très grande quantité tout autour de vous, et que ça ne coûtera pas cher à faire.

Lire la suite...

vendredi, 3 juin 2016

Rpi-pi_EYE -Mise à jour-

Suite de l'épisode précédent :
demopieye.jpg

  • Et vlan, un nouveau billet sur le sujet, alors que c'était pourtant terminé… non ?

En fait mon système est tombé en panne, de trop nombreuses erreurs de lecture/écriture sur la carte SD ont eut raison du système Raspbian, j'ai donc formaté la carte et entrepris de réinstaller tout ça…

  • Sauf qu'après avoir installé le dernier Raspbian, je me suis rendu compte que la librairie RPIO que j'utilisais jusqu'alors pour piloter les servos n'était plus supportée, et qu'il fallait alors me reporter sur une autre solution.

En plus de ça, mes notes étant éparpillées par les expérimentations diverses, je me suis dit que c'était l'occasion ici de faire un récapitulatif d'installation de A à Z.

  • Voici donc le plan d'action :

1 - Installer le Raspbian.
2 - Installer un serveur web.
3 - Configurer un stream vidéo MJPG-Streamer de la picamera.
4 - Installer la librairie pigpio.
5 - Installer la librairie wiringPi.
6 - Configurer le site Web.
7 - Configurer son routeur pour sortir en publique le stream vidéo et le site web.


Lire la suite...

vendredi, 25 décembre 2015

Une éolienne à axe vertical -4-

dsc00973.jpg

  • En attendant de pouvoir travailler à nouveau sur le modèle taille réelle, j'ai réalisé une maquette, histoire de m'amuser un peu et de projeter plus facilement la mise en œuvre de solutions techniques sur l'éolienne tonneau.

Et j'ai bien fait, car j'ai commis quelques erreurs en fabriquant la maquette, m'apercevant alors que les plans n'était pas très clair, notamment car certaines vues que je pensais être de dessus, était en fait une vue de dessous (Figures 1 et 6).
Ça m'évitera de commettre ces erreurs sur le tonneau !

  • Je vous présente donc ici le modèle corrigé et définitif de ma « Maquette de l'éolienne verticale à vitesse constante », téléchargeable ici, et disponible en annexe de ce billet.

La maquette s'articule autour d'une boite de conserve de 10 cm de diamètre et de quelques pièces imprimées 3D que je me suis attaché à modéliser avec Sketchup.

Lire la suite...

vendredi, 27 novembre 2015

Rpi-pi_EYE -Fin-

Suite de l'épisode précédent :
demopieye.jpg

  • Me revoici donc avec la finalisation de ce projet !

Faute de compétences suffisantes en python-html-css, je me suis vite retrouvé limité dans la compréhension de webpy pour pouvoir afficher une interface comme je voulais…
Je commençais à partir dans tous les sens, sans rien produire, avec une grosse sensation de perte de temps, un projet devenu un point noir qu'on a plus envie de voir.
Et pourtant je voulais le terminer, il était donc temps de redéfinir mes ambitions, que je sache clairement ce que je voulais faire afin de trouver la bonne méthode.
Abandon de l'idée de boutons d'incrémentation de la position de l'œil, exit donc les boutons de formulaire à côté de l'image de la picamera, ils sont une gêne pour la navigation quand on zoome avec un ordiphone, exit donc aussi le css responsive design, et puis tiens si en plus on pouvait se passer d'image à cliquer tout aussi problématique que les boutons…

  • Table en marbre, abandon de webpy, ce que je veux c'est :

- Afficher l'image de la vidéo.
- Cliquer dans l'image de la vidéo pour bouger la camera, sans que la page soit rechargée.
- Cliquer dans l'image de la vidéo pour allumer une lumière, sans que la page soit rechargée.
- Pouvoir zoomer à volonté dans le navigateur sans que ce soit un problème pour les fonctions précédentes.


Lire la suite...

- page 1 de 25