まこと の ブログ

MaKoTo no burogu — Journal de bord…

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Vidéos

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi, 5 janvier 2019

Un anémomètre WiFi -2-

Suite de l'étude précédente :

  • Avoir un affichage sur le web c'est bien…

Une petite vidéo :

  • Mais un module d'affichage physique c'est quand même plus pratique !

Une petite vidéo :

  • J'ai donc passé quelques jours à concevoir ce boîtier client qui fonctionne à base lui aussi d'un NodeMCU connecté au réseau WiFi de la maison, et qui récupère les infos de vitesse transmise par l'anémomètre.

Principe :

Ce client se connecte à l'anémomètre et récupère le fichier JSON ( http://192.168.0.34:8080/mesures.json) afin de le parser toutes les secondes, reste alors à afficher l'information.

Ce sont donc des vieux afficheurs matriciel DLG7137 qui vont faire le travail.
Pour chaque afficheurs il aurait fallu employer un registre à décalage, afin de pouvoir adresser les données à afficher sur chaque matrices, comme cela à été fait sur le WebRadioReveilWiFi, mais ne disposant pas de suffisamment de 74HC595, j'ai dû procéder autrement.
Les DLG7137 disposent en effet d'une pin Write (WR/) qui n'autorise l'affichage de la donnée qu'au moment où elle passe à l'état bas.
Du coup en reliant tous les afficheurs entre eux et en faisant circuler l'information, il restait au programme de valider la pin Write du bon afficheur au bon moment pour afficher le caractère attendu sur chacun des afficheurs.
Et comme le NodeMCU ne dispose pas de suffisamment de papattes pour pouvoir brancher les 12 pins Write des 12 afficheurs, j'ai donné ce travail à faire à deux registres 74HC595, permettant ainsi d'adresser 16 pins Write.

ClientAfficheur_bb.png
Note : J'ai oublié de câbler les deux condensateurs de découplage utiles aux registres 74HC595 !!
Ne les oubliez-pas ! (100nF directement entres les pattes d'alimentation 8 et 16)

Lire la suite...

vendredi, 4 janvier 2019

Une éolienne à axe vertical -12-

Suite de l'ouvrage précédent :

L'éolienne n'avait pu être mise en place la dernière fois, faute de visserie suffisante pour terminer l'assemblage, et de coupleur de câble métallique nécessaire à la sécurisation du mât.

dsc03985.jpg

  • Nous avons donc dressé le mât sur son emplacement, vissé le boulon de sécurisation et resserré les 4 écrous du plot.

Ensuite après avoir enfoncé des piquets dans le sol, trois câbles ont été tendu pour raccorder ces piquets aux anneaux soudés au sommet du mât, grâce aux coupleurs de câble.
Sans système de tendeur à vis ce ne fût pas vraiment facile à régler, mais le mât est tout de même quasi de niveau, à 90° dans toutes les directions.
dsc03984.jpg dsc03982.jpg
dsc03981.jpg dsc03988.jpg

Ce n'est qu'ensuite que nous avons suspendu le rotor de l'éolienne au mât, je n'ai pas fait de photo du mât seul…

  • Au sommet du mât, on peut apercevoir l'anémomètre que j'avais bricolé, et contre l'axe de rotation, un aimant sécurisé au silicone (tout autre type de colle aurait fait l'affaire), passe en face de la pièce imprimée3D orange dans laquelle siège un capteur Hall, branché sur le NodeMCU de l'anémomètre, permettant de transmettre les vitesses du vents et de rotation de l'éolienne sur un boîtier récepteur (billet à venir) :

dsc03972.jpg 20181230_144315.jpg

Bon alors ces photos ont en fait été prises le lendemain, car le jour ou nous l'avons accroché, la nuit tombait, et j'ai donné les derniers coup de clef dans la pénombre…

Les ailes étaient alors repliées et nous pensions la laisser comme ça jusqu'au lendemain, mais la tentation de l'ouvrir était trop grande !

Lire la suite...

jeudi, 1 novembre 2018

WebRadioRéveilWifi -Fin-

Suite de l'étude précédente :

Une petite vidéo :

samedi, 29 septembre 2018

Une éolienne à axe vertical -11-

Suite de l'ouvrage précédent :

  • Le plot en béton a donc eu tranquillement le temps de sécher, le socle a été vissé sur place, et était donc prêt pour y glisser la potence :

Elle sera par la suite sécurisée par un boulon afin de solidariser ces deux pièces, et aussi 3 câbles métalliques tendu, ancrés au sol.
dsc03900.jpg dsc03903.jpg

  • J'ai modélisé et imprimé un cône sur mesure pour coiffer le poteau afin d'éviter que l'eau de pluie n'y ruisselle :

dsc03905.jpg dsc03907.jpg dsc03909.jpg dsc03911.jpg

  • Après avoir défait le montage provisoire des ailes, il est temps de remonter le tout en utilisant vis, écrous et rondelles afin de tout bien ajuster, pour une rotation. des ailes la plus facile possible.

Mais avant deux trous ont été pratiqués dans la croix d'articulation pour pouvoir y fixer le ressort de maintient ouvert. Pour la même raison, deux trous également dans les ailes.
dsc03912.jpg dsc03913.jpg

  • Une petite vidéo :

Le ressort n'est pas encore dans sa position optimale et les têtes de vis gênes sa course, elles seront coupées. Il faudra prévoir un système pour gérer la tension du ressort, afin de régler la vitesse maximale de rotation de l'éolienne.

À suivre…

- page 1 de 27