まこと の ブログ

MaKoTo no burogu — Journal de bord…

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi, 8 juin 2016

Un générateur de Scanlines hardware -2-

Bon moi le Raspberry Pi, j'ai toujours estimé que c'était franchement poussif pour faire tourner de l'émulation Arcade dessus, et ça continue avec le RPiPi2… Pas testé le 3, mais je ne me fait pas grandes illusions.
Bref, jamais compris cet engouement impressionnant, au vu des nombreuses réalisations Arcade qu'on peut croiser sur le web, alors que le Raspi ne fera tourner correctement que les jeux les plus anciens… Genre Pong et Pacman (oui je suis méchant :D)
Ça aura au moins eu le mérite de relancer le projet AdvanceMame qui était au point mort depuis quelques années !
Pour rigoler ça va, mais pour jouer sérieusement, mieux vaut une config PC solide, un pentium 4 @2Ghz, on dirait pas, mais ça dépote bien en fait ^^.

  • Pas assez de puissance donc pour gérer des effets spéciaux software et ainsi améliorer le rendu d'image des jeux, utiliser un générateur de scanlines hardware prendrait alors ici tout sons sens.

Sauf que !!! Bah le Rpi sort en HDMI, du coup bah c'est mort non ?

IMG_0049.jpg

  • Mais c'était sans compter sur l’existence de convertisseurs HDMI vers VGA !

Alors j'ai testé et ça fonctionne bien de base, et cerise sur le haricot, et bien le géné de scanlines passe lui aussi, prouvant un tant soit peu que le convertisseur sied bien au normes de l'affichage VGA.


  • Pour autant le montage réagit différemment d'une sortie VGA standard. Car les scanlines les plus fines, alors les plus adéquates sur un PC standard[1], sont ici trop discrètes et il faut donc leurs préférer les lignes plus épaisses en actionnant le switch WITDH, pour obtenir le même résultat.

  • Ligne fines à gauche, et épaisse à droite :

IMG_0054.jpg IMG_0055.jpg

  • Sans scanlines puis avec scanlines épaisses :

IMG_0058.jpg IMG_0059.jpg

  • Pour jouer dans les meilleures conditions, il faut passer le Raspberry en 640x480, ça se passe dans le fichier /boot/config.txt

Pour info le boîtier 3D est terminé :)

Note

[1] alors que les épaisses sont carrément moches

vendredi, 3 juin 2016

Rpi-pi_EYE -Mise à jour-

Suite de l'épisode précédent :
demopieye.jpg

  • Et vlan, un nouveau billet sur le sujet, alors que c'était pourtant terminé… non ?

En fait mon système est tombé en panne, de trop nombreuses erreurs de lecture/écriture sur la carte SD ont eut raison du système Raspbian, j'ai donc formaté la carte et entrepris de réinstaller tout ça…

  • Sauf qu'après avoir installé le dernier Raspbian, je me suis rendu compte que la librairie RPIO que j'utilisais jusqu'alors pour piloter les servos n'était plus supportée, et qu'il fallait alors me reporter sur une autre solution.

En plus de ça, mes notes étant éparpillées par les expérimentations diverses, je me suis dit que c'était l'occasion ici de faire un récapitulatif d'installation de A à Z.

  • Voici donc le plan d'action :

1 - Installer le Raspbian.
2 - Installer un serveur web.
3 - Configurer un stream vidéo MJPG-Streamer de la picamera.
4 - Installer la librairie pigpio.
5 - Installer la librairie wiringPi.
6 - Configurer le site Web.
7 - Configurer son routeur pour sortir en publique le stream vidéo et le site web.


Lire la suite...

vendredi, 20 mai 2016

Un générateur de Scanlines hardware

Dans le cadre de la réalisation du bartop, celui-ci étant quasiment terminé, et après les premiers essais de jeux, ce que je craignais s'est révélé être très prégnant…
Utiliser un écran LCD, c'est vraiment le mal pour le jeux vidéo dit « rétro ».

  • Les pixels carrés affichés sur un tel moniteur, dénaturent les images du jeux.

indievsretro.pngAlors peut-être que ça ne dérange pas les jeunes joueurs où les gens habitués aux productions récentes aux look dit « rétro », mais qui ne ressemblent en rien à du rétro, car non, les pixels ne sont pas carrés, sur une Télévision cathodique, ils sont ronds, et le rendu est alors très différent ! Les graphismes des jeux d'époques ont d'ailleurs été développés sur des écrans cathodiques dans leur résolution native afin d'optimiser le graphisme en jouant sur le « mélange » des couleurs rendu par le pixel rond. Les développeurs indies l'ont peut-être oublié, ou simplement n'ont-il vu des jeux d'époque que via un émulateur sur un écran d'ordinateur ?
Dans le cas du bartop, d'accord on pourrait activer et triturer pendant des plombes des tas de filtres logiciels, que de toute manière la configuration matérielle ne supporterait pas, tant ils peuvent se révéler gourmand en ressource CPU et donc trop lourd…

L'alternative d'un filtre matériel parait alors ici bien plus adéquate !

Alors ça s’achète tout fait, par exemple un SLG3000, où alors un RetroVGA 2 sous licence CC-BY-SA, du coup bien plus intéressant…
Car on va pouvoir tester ce que ça donne avant d'envisager un achat où une fabrication maison !

Prototype :

  • J'ai donc téléchargé le schéma de Bruno Freita et après avoir récupéré quelques composants glanés par-ci par-la sur de vieilles cartes électroniques (oui, faut jamais jeter !), j'ai câblé le circuit sur une plaque à trou :

img_0283.jpg img_0285.jpg

Lire la suite...

mercredi, 18 mai 2016

Une éolienne à axe vertical -5-

Suite de l'ouvrage précédent :

Après la réalisation de la maquette, on reprend la construction du modèle taille réelle !

  • On va ici réaliser les croix de fixation des ailes (les pièces en plastique bleu sur la maquette).

dsc01327.jpg Au final utiliser les espagnolettes et le tube de vélo semblait vraiment inadéquat, et après mure réflexion, c'est de barre d'acier de 40 mm de large pour 4 mm d'épaisseur qu'il nous fallait. Sauf que ce n'est pas facile à dénicher...
En fouillant le brico du coin, on a trouvé ces caractéristiques avec des pentures de volet qu'on détournerait donc de leur usage premiers.

Le perçage :

Première étape, percer quatre pentures d'un trou de 25 mm afin de pouvoir y passer l'axe de rotation de l'éolienne.
Mais sans perceuse à colonne ni forêt à étage, le travail s'annonce un poil laborieux...

  • Alors on se débrouille avec la perceuse pour d'abord agrandir à 10 mm un des trous d'origine de la penture, puis de l'élargir encore avec un forêt de 20 mm, sur les deux faces, sans pour autant traverser la pièce de métal.

En effet, c'est déjà un exercice périlleux, l'ouvrage vibrant et la perceuse tapant le métal, et vu la puissance demandée il serait vraiment difficile de parvenir à maintenir la perceuse en place au moment de transpercer.
dsc01323.jpg dsc01330.jpg

Lire la suite...

- page 1 de 139