まこと の ブログ

MaKoTo no burogu — Journal de bord…

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi, 12 mai 2018

Makoto no Akedo V2

Il m'aura fallu quelques jours… oui… pour faire une mise à jour du LiveCD/USB de mon système Arcade ! ^^
Pour rappel, une distribution GNU/Linux qui tienne sur une ISO, permettant d'installer la borne sans connexion internet, et de la tester en live

Mais aussi en nouveautés :

- Une installation automatisée.
- Un écran d'accueil custom.
- Le mode persistant pour la session Live, permettant de garder sur la clef toutes les roms stockées et autres config de joystick effectuées.



Le LiveCD/USB Makoto no Akedo :

  • Je livre donc ici la seconde version de l'image ISO :

Elle est en 64bits,
compatible avec les roms version 0.161, (patché hiscore, nonag, gameinfo)
et utilisable uniquement sur un écran LCD 4/3.

Vous trouverez les jeux dans un torrent contenant l'intégralité des roms compatibles avec cette version, disponible sur archive.org.

  • Pour la déployer sur une cléUSB : (remplacer sdX par votre clé)
dd if=live-image-amd64.hybrid.iso of=/dev/sdX bs=4M; sync

Depuis Windows c'est possible avec Rufus.

  • Pour profiter du mode persistent, c'est un peu plus complexe :

Suite au déploiement, il faut en effet créer une partition sur l'espace restant de clefUSB, nommée persistence, et créer un fichier persistence.conf à la racine de celle-ci.
Ce fichier doit simplement contenir :

/home

Ceci afin d'indiquer à la session live de stoker les fichiers du /home sur cette partition.
Le premier démarrage sera un peu plus long, car le contenu du /home y sera donc copié.

Pour simplifier la tâche, j'ai écris un script pour automatiser la copie de l'iso et la gestion de la partition persistence.
Il faudra déposer CreationCleUsbArcade.sh à coté du fichier MakotoNoAkedo64bitsV2.iso, l'exécuter depuis un terminal et suivre les instructions. (À vos risques et péril, en cas d'erreurs due au script)

sudo ./CreationCleUsbArcade.sh



La session LIVE :

  • Pour l'utiliser c'est très simple, on valide sur Système Arcade Live Session, on patiente, X démarre et AdvanceMenu se lance alors.

splash01.png

Lire la suite...

mardi, 13 mars 2018

Stylet Wacom

Il a peu, j'ai hérité d'une tablette graphique Wacom Bamboo assez ancienne, mais fort heureusement en USB [1], qui fonctionne Plug'n Play sur Ubuntu.
20180201_200539.jpg

Seulement voilà, en approchant le stylet de la surface de la tablette, sans même la toucher, disons à 5 mm de distance, le click gauche se déclenche.
Après renseignements, il s'avère que ce devraient être soit les boutons sur le stylet qui déclenchent le click , soit le capteur de pression, donc la pointe du stylet.

J'ai donc vérifié la configuration logicielle, en désactivant tous les boutons et fonctionnalités, mais rien n'y fait, et ce même avec la gomme, à l'autre bout du stylet… À 5 mm de la surface, le click se déclenche et donc en lasso de sélection, si on se trouve par exemple, au dessus d'un navigateur de fichier.

Le stylet n'avait pas l'air abîmé du tout, cependant j'ai entrepris de le démonter…

  • Donc alors forcément en démontant on casse des trucs, et c'est une fois démonté qu'on comprend comment il aurait fallu s'y prendre pour ne pas casser le petit ergot qui va allait bien.

20180201_200431.jpg 20180201_200338.jpg
Il suffisait donc, après avoir retiré la pointe, d'ôter le bouton à bascule qui sert à cliquer, puis à soulever l'autre partie bleu, pour dégager le petit ergot bleu et laisser le corps libre pour la séparation…Bref !

  • Une fois les bobines délicatement retirées de leurs emplacements, voici toutes les pièces qui constituent le stylet :

20180201_192852.jpg 20180201_193347.jpg
C'est donc parti pour une séance d'essais en faisant circuler les bobines de manières diverses au dessus de la surface, et de se rendre compte que le problème ne se présentait plus, où réapparaissait quand on touchait certaines parties de l'électronique.
20180201_195857.jpg Je vous passe les détails de l'investigation, j'ai simplement fini par comprendre que le mécanisme sommaire du capteur de pression, ou plutôt de ce palpeur, était coincé en position marche car le petit polymère noir était marqué d'un disque concave (ou convexe c'est selon, voir photo ci-contre en gros plan, élément de gauche en haut). Ce dispositif doit servir de ressort, permettant au moindre contact de la pointe de déclencher la position marche et de repousser très légèrement la pointe pour déclencher la position arrêt une fois la pointe dans le vide.
J'ai alors eu l'idée de retourner le polymère afin de retourner ce ressort visiblement usé car enfoncé (d'où sa forme concave) dans une position.

  • Remontage des éléments dans l'ordre :

20180201_195814.jpg 20180201_195932.jpg 20180201_195956.jpg 20180201_200058.jpg

  • Opération effectuée également pour le côté gomme, remontage et tests OK :)

20180201_200334.jpg

Note

[1] J'en ai une autre en port série DB9 que je tarde à bidouiller, peut⁻être en suivant cette piste-ci.

samedi, 3 mars 2018

WebRadioRéveilWifi -5-

Suite de l'étude précédente :

L'Horloge/Réveil étant fin prête, il est temps de réviser la configuration de la WebRadio.
J'ai tout repris de zero… C'est qu'il s'est passé pas mal de temps depuis les premières expérimentations, et pas mal de version de Raspbian sont passées sous les ponts !

Pour rappel, j'ai décidé d'articuler la WebRadio autour d'un Raspberry Pi 1 (où Rpi zeroW car le 1 n'est plus en vente), de quelques boutons d'interactions, d'une cellule infrarouge et d'un écran LCD (facultatif) bon marché type radar de recul.

  • On va ici étudier la partie software, la partie hardware concernant le câblage des GPIO, relais et interfaçage horloge, pilotée par le programme mpc.py venant au prochain billet.

1 - Installer et configurer Raspbian Lite :

  • Déployer l'image sur une carte SD depuis un système GNU/Linux, avec la commande DD

(attention, of=/dev/sdx à adapter pour la cible de votre carte SD, en cas d'erreur risque d'effacement d'un disque dur non désiré)

dd bs=4M if=2017-11-29-raspbian-stretch-lite.img of=/dev/sdx; sync
  • Placer la carte SD dans le Raspberry, et le mettre sous tension.

Exécuter raspi-config, et configurer tous les trucs comme on veut, notamment les variables locales (time zone, clavier, etc), et surtout le login automatique de l'utilisateur.

sudo raspi-config

raspi-config01.png
raspi-config02.png
raspi-config03.png

Après le reboot, pour rappel :

Login : pi
Pass : raspberry

Lire la suite...

mardi, 6 février 2018

WebRadioRéveilWifi -4-

Suite de l'étude précédente :

Je vais (enfin !!) reprendre la conception de mon WebRadioReveilWifi, après que tant de temps ait passé…
Il est désormais fonctionnel et me réveille correctement tous les matins, et c'est dans une suite de plusieurs billets que je vais détailler la réalisation étape par étape.


L'horloge :

Cette maquette m'a pas mal servi à apprendre Arduino et voir où les expérimentations me menaient, afin de bien dimensionner la suite.
C'est ainsi que j'ai pu router un circuit imprimé, puis graver percer et souder la plaque…
Cependant même si on croit avoir toujours tout prévu, j'ai tout de même dû modifier certaines choses sur mon circuit, une erreur fâcheuse et des modifications de dernières minutes.
C'est donc le circuit final réalisé sur Kicad que je vais livrer ici (en annexe du billet), il ne correspondra pas aux photos, sur lesquelles apparaissent donc les modifications et bricolage de rattrapages.

  • Le Schéma structurel de la carte principale :

horlogeStructurel.png

  • Le circuit de la carte principale :

horloge.png

Lire la suite...

- page 2 de 148 -