まこと の ブログ

MaKoTo no burogu — Journal de bord…

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

À t-on encore besoin de journalistes ?

journal.gif

J'aime pas les journalistes…
Pas les personnes véritablement, mais ce qu'il font… voire ce qu'il ne font pas !
Ils ne servent à rien, si ce n'est diffuser leur propagande de peur (cf. Bowling for Colombine - Michael Moore), où celle du gouvernement.
Se prennent-ils pour des historiens… Quel est leurs buts, faire l'histoire ou marquer l'histoire de leurs noms avec des scoops ?

À t-on encore besoin de journalistes ?

C'est la question que pose l'émission de France Culture, Place de la Toile du 19 Juin 2011 via Eric Scherer, auteur du livre du même nom.
Lien pour télécharger au format MP3, ça commence à partir de 24 min.

Tel qu'est le journalisme en ce moment, ma réponse est Non !

Morceaux choisis :

@28min

prise de contrôle par l'audience des moyens de production et de diffusion des journalistes vers 2003-2004…

Parlerais t'il des blogs ??

@29 min

4 grandes missions du journaliste :
1 - collecter l'information (maintenant partagée avec le public)
2 - analyse et commentaire de l'information (maintenant partagée avec le public)
3 - investigation et enquête (partie noble)… mission en crise.
4 - reste un apanage difficilement copiable et un pré carré et la mission essentielle du journaliste, c'est celle d'être un filtre, c'est celle de trier… vérifier… payé pour ça… et puis c'est celle de hiérarchiser et de donner du sens à l'information, essayer de la mettre en perspective, … mission qui reste solide !

Hum, alors voyons… mon petit avis là dessus :

  • 1 - C'est normal, ça existait de manière orale avant l'invention du journalisme.
  • 2 - Enfin ! C'est pas trop tôt ! Grâce à internet les gens peuvent enfin appliquer l'article N°11 de la déclaration des droits de l'homme [1] jusqu'alors réservé à une poignées de gens.
  • 3 - C'est effectivement un vrai problème…
  • 4 - Mais de quel droit décident-ils ça pour nous ? J'veux dire, c'est leurs droit de dire n'importe quoi, surtout que jusqu'à maintenant y'a qu'eux qui pouvaient faire ça, alors faut pas se plaindre maintenant d'être mis en concurrence avec le public.

La mission essentielle du journaliste serait donc de filtrer, trier, hiérarchiser et donner du sens à l'information, et en plus personne ne serait capable de faire de même !
Heu… lol ?
C'est pas la conception que j'ai des choses… loin de la. Pour moi, le journaliste se devrait de rapporter toutes les informations, de décrire la réalité, de manière objective, sans parti pris, sans avis d'expert, en résumé, «enregistrer et diffuser l'info brute».
À chacun ensuite de choisir quelle info sera décortiquée et analysée afin de se faire sa propre opinion…
Mais pour ça, un truc est sûr, c'est qu'il faut un minimum de culture générale, d'éducation, d'outils intellectuels et éviter de regarder TF1 ! (et la Télé à papa en général) qui sont là pour vous lobotomiser afin de vous enlever toute volonté et sens critique, pour que, passif, la soupe passe toute seule.
Après ça vous achèterez la star ac, vous aurez peur et voterez pour une politique sécuritaire et donc pour moins de libertés (de penser), ayant alors un cerveau atrophié vous en redemanderez, et ainsi de suite…

La liberté ne s'use que si on ne s'en sert pas !

Alors la profession se défendra en prétendant que ce que je viens d'écrire fait tout à fait partie de leur code de déontologie, blabla… J'attends toujours de voir !
Nan mais «donner du sens à l'information» … hum… il a dû mal s'exprimer et moi mal comprendre.
Une info placée dans son contexte a forcément du sens ! Si on cherche à lui donner du sens, on la fabrique, et on rejoint donc ce que je disais au début.

jt.jpg Du coup on se retrouve avec des Journaux TV entiers, toutes chaines confondues, qui ne causent que d'une seule info alors qu'on devrait en avoir cent fois plus !

DSK[2], les otages libérés, Fukushima, le 11 Septembre… et d'autres futilités, tout ça a pris la place des autres infos du moment, et pour ne rien dire de plus qu'on ne sache déjà… le tout c'est d'occuper l'espace médiatique.
Les mauvaises langues peuvent alors dire que c'est fait exprès pour éviter qu'on parle de sujets facheux… On ne peut pas trop leur en vouloir de le penser, une fois le doute émis…

  • Et paf, ça arrive en vrai, aucun doute :

Inondations de centrales : que se passe-t-il aux USA ?
Qui parmi vous en a entendu parler ?
Sondage dans mon entourage, personne, sauf une qui ne savait plus d'où ça lui venait… par contre pour les otages libérés… personnes n'y a échappé.

Tous ces «gros» sujets, (encore que pour certains… sont plus des non-sujets) n'ont pas leur place au JT, mais dans les magazines d'info… et uniquement ! Ça éviterait aussi les doublons (cf. Fukushima au JT intégral, puis à Envoyé Spécial le même soir)

  • Quant aux « blogs » tiens, parlons en :

Ceux dont on parle ici, ne sont pas les journaux intimes ni les « blogs perso » cadet des «pages perso», mais ceux qui chroniquent et relayent de l'info…
La même info, copiée et recopiée avec les mêmes erreurs ou surtout le même vide d'informations…
Tiens bah l'autre jour je cherchais de l'info sur des méthodes pour reproduire électroniquement un joypad USB…
J'ai trouvé plein de blogs qui en causait, avec tous la même sources… Et quand on remonte à la source, on ne trouve pas plus d'info, car l'auteur de l'appareil lui même n'a pas partagé sa méthode… Il a juste dit «je l'ai fait ! voyez !» et tous les « blogueur » se sont empressés de dire et colporter «Hey ! regardez, c'est cool, il l'a fait !»
Alors c'est bien de faire tourner l'info, mais si au final personne ne peut l'exploiter car l'auteur ne partage pas, à quoi ça sert ? Mis à part faire du ramdam ?
Et là on se dit que la 4iéme mission du journaleux prendrait tout son sens…
Mais en fait non, car ils font pareil…

Autre exemple, à la période d'examen scolaire, on a beaucoup entendu parler des fraudes…
J'ai lu dans un journal que « l'examen du BTS était reporté pour récidive de fraude » dans cet entrefilet, le mot BTS était écrit 3 ou 4 fois… mais bordel de quel BTS s'agissait-il y'en a plein des BTS…
Visiblement, le mec qui à recopié la dépêche AFP[3] n'avait pas son «BTS copier l'info», ni son «BTS vérifier l'info», et encore moins son «BTS aller chercher l'info» au cas ou c'est l'AFP qui aurait merdé…

Finalement, le seul journaliste que je respecte c'est le journaliste spécialisé (il sait de quoi il parle), et d'infiltration/investigation (il risque son intégrité physique).

Enfin, n'oublions pas que le « Oui » à la Constitution Européenne était vendu et acquis par les journalistes, et que le « Non » s'est débattu sur internet.
cqfd ?[4]

Notes

[1] Article 11. La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre à l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi.

[2] Dominique Strauss-Kahn

[3] Agence France Presse

[4] Ce qu'il fallait démontrer

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet