Ressources matérielles :

  • J'ai donc cherché un tabouret qui puisse servir de base à l'idée que j'avais :

Celui-ci fera l'affaire, débarrassé de son assise en plastique…

  • Il faut aussi du bois contre-plaqué de 10 mm d'épaisseur, du skaï et de la mousse, ainsi que quelques vis à tête fraisées de 4 mm de diamètres, accompagnées de ses écrous et rondelles.

dsc09444.jpg dsc09448.jpg

Tous ce matériel peut être récupéré, comme par exemple la mousse depuis un vieux matelas

Ha mais en fait non, deux mois auparavant, je l'avais enfin jeté en me disant que vraiment il ne me servirait pas T_T . Pourquoi est-ce toujours quand on se décide à jeter un truc qu'on se rend compte plus tard qu'on en aurait eu besoin -_- ?

  • La tubulure mesurant 34 cm d'un pied à l'autre, c'est un carré en bois de 34 cm de côté que j'ai découpé, avec des languettes de 3 cm en suppléments…

Avant d'aller plus loin, les trous de fixations pour les vis ont été percé.
dsc09446.jpg dsc09455.jpg

  • Puis on peut coller/clouer les languettes de façon à créer une sorte de jupe, qui va aussi rigidifier l'ensemble.

dsc09456.jpg dsc09458.jpg dsc09459.jpg dsc09460.jpg

  • Après avoir arrondis les bords, voici la nouvelle assise en place sur la tubulure.

La jupe vient à fleur de la structure afin d'en masquer ses aspects disgracieux.
dsc09464.jpg dsc09463.jpg dsc09465.jpg dsc09466.jpg

  • Quand on s'assied sur siège en cuir, on entend l'air être chassé… Oui mais par où ?

Et bien c'est le moment d'y penser, en pratiquant quelques trous dans l'assise.
dsc09467.jpg dsc09469.jpg

Housse de skaï :

La partie mécanique étant terminée, passons à la couture !

  • On a besoin d'un carré de 36 cm de côtés et d'une longue bande d'1,38 mètre sur 15 cm de large.

dsc09472.jpg dsc09473.jpg

Le rebord d'un centimètre tout autour du carré va permettre la couture du carré de 34 cm sur la bande.
dsc09476.jpg dsc09482.jpg dsc09479.jpg dsc09478.jpg
Ensuite, petit essai une fois le skaï retourné et mis en place sur la mousse… Ce n'est pas vraiment joli…

  • Pour améliorer le rendu et empêcher le rebord de bouger, j'ai choisi de forcer son orientation vers le bas en le collant avec le la neoprène.

dsc09480.jpg dsc09481.jpg

De là il suffit de remettre la housse en place et de la punaiser à l'intérieur de la jupe… Mais ça reste moche, tout carré, trop en contraste avec la tubulure ronde.

  • C'était en fait oublier que la housse doit être tendue pour écraser la mousse sur les bords !

Pour faciliter l'opération, à l'aide d'une planchette et de serres joints, j'ai mis l'ouvrage sous pression également répartie, que j'ai alors pu punaiser tranquillement.
Après quelques essais, j'ai re-démonté l'ensemble pour élargir et rajouter des trous d'évacuations d'air, les premiers n'étant pas suffisant pour cette fonction.
dsc09485.jpg dsc09484.jpg
dsc09487.jpg dsc09501.jpg

  • Il restera à agrafer le skaï sur le bois, chose que je ferais plus tard.

Et voilà ! C'est… pas fini !

Ajustements :

Le tabouret s'élevait à l'origine à 45 cm de haut.
On va dire que depuis le début je chipote, mais sur une assise, deux centimètres de plus ou de moins se ressentent beaucoup, notamment au niveau de l'angle des coudes et des poignets reposant sur la surface du panel.
Avec mon bricolage, j'ai rajouté 1 cm de bois et 6 cm de mousse.
La mousse, même la plus ferme, s'écrasant beaucoup sur elle-même, difficile d'évaluer qu'elle épaisseur réellement ressentie on va devoir compenser, en coupant les pieds du tabouret.
Malgré tout, j'ai évalué que la mousse s'écrasait sous mon poids pour ne laisser qu'un centimètre.

  • Donc avec le bois, ça fait deux centimètres à éliminer, simplement en sciant la tubulure.

dsc09490.jpg dsc09492.jpg

Après essais, la hauteur ressentie de l'assise est bien de 45 cm !
dsc09494.jpg

Ce qui me fait penser, que… les gens s'en foutent, oué, mais bon quand même, je le dis ! Donc qu'en magasin, virtuel ou pas, les mesures des tabourets avec ce type d'assise en mousse, indiquent la hauteur du tabouret avec la mousse non écrasée !! Impossible donc de savoir à quelle hauteur vous serez réellement assis, d'autant que l'épaisseur de la mousse n'est pas indiquée.
Au mieux, en magasin, en enfonçant son doigt au bord de l'assise on pourra détecter où se situe la surface en bois, et effectuer une mesure réelle depuis le sol, qui donnera une idée de la hauteur d'assise minimale.
C'est ainsi que j'ai constaté que ces beaux tabourets, « made in France » de surcroît, mesurent 48 cm de haut, mais que l'assise (sans la mousse donc) s'élève à 41 cm, donc on se retrouverait assis à 42-43 cm de haut, ce qui dans mon cas, en plus des couleurs insipides, ne m'aurait pas arrangé.

dsc09493.jpg dsc09497.jpg dsc09505.jpg
dsc09503.jpg dsc09506.jpg dsc09498.jpg dsc09507.jpg

Prix à titre indicatif :

- Tabouret de base = 6,49 €
- Un coupon de 3 mètres de skaï = 5 €
- Bloc de mousse Haute Résilience 50 kg pour une assise Très ferme, 34 x 34 x 6 cm = 10€