まこと の ブログ

MaKoTo no burogu — Journal de bord…

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Bidouilles

Du bricolage de bricolo, à l'arrache et au pied levé

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, 18 septembre 2015

Un trépied pour son arc à flèches

Ohh ça c'est de la vieille bricole antérieure à la création du blog, et que j'avais eu la flemme de poster sur le site…

  • Alors, bon, rien de compliqué, juste du bois de palette coupé et poncé pour constituer un trépied.

L'encoche va servir à accueillir la corde de l'arc, afin de maintenir celui-ci en place.
dscn0366.jpg dscn0367.jpg

  • À la base du support, j'ai creusé un logement pour la tête de vis hexagonale, puis recouvert avec une pièce de bois percée, et donc clouée pour enfermer la vis.

Comme ça il suffit d'un écrou pour assembler les trois pièces.
dscn0368.jpg dscn0370.jpg

  • Bon ok, y'a quatre pieds en fait ^^;

Voilà voilà…
dscn0373.jpg dscn0387.jpg

mercredi, 9 septembre 2015

Une cabine pour imprimante 3D RepRap

  • Imprimer en PLA sur une Prusa Mendel i3 Rework c'est facile, mais force est de constater que pour imprimer en ABS, les contraintes sont plus importantes.

Suite à pas mal d'expérimentations et de constatations, il s'avère que l'impression de l'ABS est très sensible aux courants d'airs, ce qui peut amener à foirer des impressions, allant du décollement de la pièce du plateau, à des décollements de couches sur la hauteur.

En effet, le plateau devait chauffer à 120°C et devait être enduit de colle en stick pour assurer un maintient des plus ferme des pièces (avec en revers, de grandes difficultés à décoller les pièces, sans avoir recours à une spatule).
Pour cela j'avais dû remplacer le plateau en aluminium par une pièce de bois afin de réduire la déperdition de chaleur.
Mais je ne m'expliquais toujours pas pourquoi de temps à autres sur la hauteur des pièces, des décollements se produisaient, habituellement dû à une température d'extrusion trop faible, alors qu'elle était réglée de manière optimale…
C'est lors de l'impression du buste de gundam, que j'ai enfin fait la corrélation entre les couches décollées et ces moments ou j'avais ouvert la porte pour entrer dans la pièce afin de surveiller le processus d'impression, tout ça coïncidait…

Au Maker Faire Paris 2014, Paxti nous montrait sa cabine dont je me disais qu'un jour il faudrait que je m'inspire, malheureusement je n'ai pas retrouvé son design, et me suis alors tourné vers le design de moczys, via thingiverse.

  • Je l'ai donc adapté aux matériaux que j'avais sous la main, à savoir du contreplaqué de 9 mm d'épaisseur et des chutes de verre synthétique de 6 mm d'épaisseur.

cabineImprimante00.png cabineImprimante05.png
cabineImprimante01.png cabineImprimante02.png cabineImprimante03.png cabineImprimante04.png

  • Tout ça a été assemblé avec de la colle à bois et des clous.

dsc00671.jpg

Lire la suite...

samedi, 14 février 2015

Entretenir des roulements à billes, démo vidéo

Et j'ai fait la bêtise de remplir complètement les roulements, comme ceci : dsc00439.jpg
Puis je suis allé patiner…

Au début ça allait, puis catastrophe, j'avais l'impression de bien galérer, et la fatigue fût telle qu'il n'y avait pas de doute, la graisse freine beaucoup trop !
M'enfin, ça peut être utile pour qui veut se muscler les cuisses…

Pour une vitesse maximale, on pourrait mettre de l'huile à la place, mais ce type de roulement n'étant pas étanche, elle aurait vite fait de se sauver, laissant le métal sans lubrification…

  • Du coup on va mettre moins de graisse, et c'est l'occasion de voir comment se déroule toute l'opération, notamment avec la bidouille à base de moteur lego, dans cette courte vidéo :

Pour 16 roulements, le temps de tout démonter, maniper et remonter, il faut compter deux heures…
Le dégraissage n'ayant lui, duré que dix minutes.
dsc00442.jpg

vendredi, 13 février 2015

Entretenir des roulements à billes

dsc00407.jpg

  • Pour dégraisser des roulements à billes, il y a pas mal de techniques différentes, mais il en est certaines plus efficaces que d'autres.

J'avais tout d'abord essayé le nettoyage au bac à ultrason, dans un bain d'acétone, posé sur le rebord de la fenêtre ! Mais non, méthode complètement nulle, en plus d'être toxique, ça met des plombes à nettoyer vu qu'il faut recommencer l'opération de nombreuses fois pour un résultat correct.

  • Puis je me suis souvenu de cette vidéo que j'avais trouvé, puis perdue, et en cherchant après, je suis tombé sur celle-ci, qui montre comment avec un simple moteur électrique, une pile et un peu d'astuce on peut se confectionner un outil de nettoyage rapide et efficace.
  • Seulement j'étais pressé, et n'avais donc pas le loisir de me lancer dans la fabrication d'un tel outil, mais j'ai quand même fouillé dans mes affaires, pour retrouver ces bons vieux lego technic…

Un stylo sacrifié plus tard, me voici avec un outil rudimentaire mais tout à fait fiable, à connecter sur un bloc d'alimentation 5V.
dsc00412.jpg dsc00409.jpg

  • Quelques secondes à tourner dans le white spirit et l'affaire est réglée.

Restait alors à appliquer la graisse (pas beaucoup !!!) sur les roulements propres et à remettre en place les rondelles protectrices.

- page 2 de 8 -