まこと の ブログ

MaKoTo no burogu — Journal de bord…

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Il faut tout repenser en réseau !

Une idée qui m'est venue comme ça, sans doute inspirée d'un tas de conférences sur des sujets divers, allant de la nature même d'internet, à des questions d'energie et de géopolitique [1]

L'idée, qui n'est donc pas de moi, serait de tout repenser en réseau, voire RE-faire, car certains d'entre-eux ont existés…

  • Mais que faut-il entendre par réseau ? Quel rapport avec internet…?

Allons-y avec un exemple qui je pense parlera à tout le monde : L'énergie électrique.
Aujourd'hui elle est centralisée.
C'est à dire qu'à l'échelle d'une région, il n'y a qu'une centrale électrique qui alimente les grosses villes et villages alentours via des câbles haute tension.
reseaucentre.jpg

Ce réseau de câbles est unidirectionnel, on reçoit l'électricité, on paye la centrale pour l'énergie et le service fournit.
Ce modèle fonctionne bien, on ne se soucie de rien, quelqu'un travaille pour nous.
Mais le monde change… Les centrales sont trop polluantes, les danger invisibles et millénaires du nucléaire sont intolérables, les ressources en combustible sont dangereusement basses…

Dés maintenant il nous faut changer la manière de produire de l'énergie, par l'inépuisable ressource météorologique… Le soleil, le vent, les marées, la géothermie…
Pourtant dans les discours qu'on nous donne, on nous dit que c'est impossible, qu'on ne peut pas avec le renouvelable, avoir les mêmes performances… en clair, que ce n'est pas viable.
Ce qu'on ne nous dit pas, c'est qu'en fait on voudrait garder le modèle centralisé pour le renouvelable.
Certains y ont intérêt…
La question de changer de modèle n'est tout simplement pas posée…(Edit : on me dit que les écolos commencent à y penser)

  • L'idée d'un autre modèle, serait simplement de décentraliser la production de l'énergie, d'utiliser la puissance du réseau pour permettre aux énergies renouvelables d'être efficace.

- Comment ?
Chaque foyer produirait de l'énergie, suffisamment pour lui même, et le surplus pour ses voisins qui n'auraient pas le moyen d'en produire assez…
Pas besoin de stocker l'énergie, s'il fait nuit et que mes panneaux solaires ne fonctionnent plus, le voisin me donnera un peu d'électricité de son éolienne verticale.[2]
reseauacentre.jpg

- Impossible ?
À l'heure actuelle c'est possible dans les villages, mais il faudrait revoir complètement l'infrastructure des villes pour permettre aux bâtiments de produire de l'énergie efficacement.
Bonne orientation au sud, sans faire d'ombre aux autres, films solaires translucides intégrés aux fenêtres, éoliennes verticales intégrées aux pilier et poteaux, géothermie en sous sol, toit végétalisé pour l'isolation, triple vitrage, … et tout ça sans malfaçon !

Abolit donc le soucis (gâchis) des longues distances d'acheminement nécessitant de produire bien plus pour espérer voir arriver l'énergie voulue au consommateur, abolit le risque de panne générale, le risque nucléaire, d'attentat, la pollution directe, etc…
Bénéfice, de l'emploi… plein !
On produit l'énergie pour rien, la nature s'en charge, donc on ne la paye pas, ni celle que le voisin nous donne… par contre il faut entretenir les installations individuelles et le réseau, faut donc du monde pour ça…
On les paye au forfait, comme ça pas de jaloux.
Donc EDF aurait toujours raison d'être au lieu de freiner des quatre fers pour conserver son business.

  • Internet fonctionne comme ça;

Contrairement au minitel (=EDF actuel) qui privilégie la centralisation des données, mon minitel ne faisant que recevoir des données, internet voit ses données éparpillées dans tout son réseau, partout dans le monde.
Mon ordinateur est donc à la fois émetteur et récepteur de données !
C'est ce qu'on appelle le Pair à Pair (P2P) qui est à la base du réseau internet… Même si certains services ont intérêt et tentent actuellement de « minitelliser » internet.
Ce sont les Google, les Facebook, les Youtube, etc, qui sont à leur tour chacun des sortes de minitel (par dessus internet) centralisant respectivement les mail, les données de profils personnel et les vidéos des gens, simplement en se les appropriant… On peut alors les nommer «fournisseur de contenu et services»… même si c'est grâce à vous.

Alors que les fournisseurs de contenu ce devrait être vous, hébergeant vos mail, vos profils et vos vidéos sur votre ordinateur.

  • Les autres réseaux sont anciens et ont existés… malmenés, avec des blocs de résistances, mais souvent mis à genoux.

Par exemple, voyez comment la grande distribution a centralisé la distribution des produits…
Et comme Google &cie le font, elle s'est engraissée sur le dos des producteurs et du consommateur.
Ces gens, sont des intermédiaires qui pourrissent et monopolisent le système.
Les résistants sont les producteurs et consommateurs qui s'organisent sur les marchés et les coopératives pour échanger directement…Comme avant quoi !

Le réseau c'est naturel pour l'humain.
On côtoie des gens qui en côtoient d'autres, on se découvre des connaissances communes, on se dit le monde petit, alors qu'en fait on connait réellement beaucoup de monde avec donc la probabilité assez forte de croiser quelqu'un qu'on connait, même au bout du monde.
Qui imaginerait ne connaitre que le « Maître Contrôle Principal », ce Maître connaissant absolument tout le monde, et devoir demander au « Maître Contrôle Principal » pour parler à quelqu'un ?

Le réseau sauvera-t'il le monde ? M'enfin si on se sort les doigts…

Notes

[1] Energie et géopolitique - La gestion de l’énergie : vers des réseaux intelligents ? - Consommation d’énergie : quelles responsabilités les entreprises ont-elles pour l’avenir ? - La cantine

[2] Et puis se recaler sur les Vrais horaires du soleil, ça ferait pas de mal… quand minuit était vraiment la moitié de la nuit…

Commentaires

1. Le lundi, 8 août 2011, 16:35 par TimCruz

Je suis étonné que ton article ne provoque pas plus de réactions. Je suis à 100% d'accord avec toi.

Mais, je le crains cela reste totalement idyllique... Les freins sont trop grands, pour ne citer que les suivants:
- lobby
- implique repenser le mode de fonctionnement du réseau électrique
- lobby
- implique repenser le mode de distribution du réseau électrique
- lobby et politique
- implique une prise de conscience généralisée
- lobby
- le quasi-monopole des sociétés de gestion de l'électricité rend encore plus difficile (impossible) le changement des modes de fonctionnement actuels de la distribution du courant électrique
- j'ai dit lobby?

2. Le mardi, 9 août 2011, 20:00 par MaKoTo

Eh oué c'est pas mal utopique, sans compter qu'idéalement il faudrait faire table rase des villes pour construire des bâtiments en adéquations avec la production d'énergie. (agencement des rues, orientation par rapport au soleil, architecture, matériaux, etc)
Bref, si c'est pour s'adapter aux villes actuelles à coup de rustines techniques, tout en luttant contre des *** aveuglés par le profit, le «renouvelable» ne sera jamais efficace et ses détracteurs s'en donneront à cœur joie…
Y'a des jours où je suis vraiment dépité par ce monde peuplés d'imbéciles et de faignants avides de frics qui ne voient pas plus loin que le bout de leurs nez, sans conscience de l'humanité; et je me dis que si tout était fait avec du bon sens (le mien, pas le leur) et la meilleure volonté, «l'homme» aurait déjà visité Mars et vivrait en paix  avec son voisin d'outre galaxie dans l'harmonie du «vide qui lie»…

3. Le mercredi, 24 août 2011, 17:52 par gnuzer

D'accord sur le message principal. Je sais que de FDN à la DefCon, la plupart des hackers s'accordent à dire que le réseau électrique est un véritable désastre. Il est effectivement impératif de le repenser en pair-à-pair.

Petit bémol sur l'histoire des emplois. Si on laisse la gestion des infrastructures entre les mains d'un ou plusieurs organismes comme EDF, ça va certes permettre de conserver, voire de créer des emplois, mais on risque également d'avoir un point de centralisation administratif. C'est déjà le cas avec les FAI, et on voit ce que ça donne : interconnexion des réseaux difficiles, abus de facturation, atteintes à la neutralité, difficulté de créer des FAI alternatifs, etc.
Tu me diras que si on décentralise encore plus la gestion du réseau, les machines finissant invariablement par faire ce qui embête les êtres humains (la concurrence étant totale, l'innovation ne pourra plus être artificiellement freinée), on perdra énormément d'emplois. En fait, l'emploi ne doit pas rester un souci : freiner le progrès au nom de l'emploi est une des grosses failles de notre économie. C'est également notre système économique qu'il faut repenser en réseau, ainsi que notre système monétaire. Mais ®om ( http://blog.rom1v.com/2011/06/labon... ) t'en parlerait beaucoup mieux que moi ( http://blog.rom1v.com/2011/02/divid... ).

Concernant les freins, évoqués par TimCruz : c'est vrai que du côté d'Internet, on eu de la chance. On a pu s'appuyer sur une infrastructure qui existait déjà (téléphone), le gouvernement américain a financé une partie des recherches, etc. Quand on doit créer de nouvelles infrastructures, c'est bien plus compliqué (cf fibre, mobile...).
TimCruz parle de lobbies, de politique, de prise de conscience...Ça me fait penser au retard économique de la Chine communiste du demi-siècle précédent : face à la lenteur et à l'incompétence de l'administration, les Chinois avaient fini par creuser leur égouts eux-mêmes...Est-ce qu'on va devoir en arriver-là ? Est-ce que ce sera possible d'en arriver là ?...

PS: Un documentaire sous licence CC-BY-NC-ND qui mérite d'être vu : http://vo.do/zeitgeist

4. Le mercredi, 24 août 2011, 19:46 par MaKoTo

C'est bien ce que j'espérais qu'on ressente à la lecture de mon texte… Que le monde actuel n'est plus adapté à une architecture réseau, à cause de tous les freins que sont le système économique et monétaire (avait lût ®om1), l'architecture des villes, l'architecture des bâtiments, l'architecture des… cerveaux et le système humain «travail/asservissement».

Ton exemple des Chinois qui ont finis par creuser leurs égouts eux-mêmes colle très bien avec ce qu'il fallait comprendre, qu'on est jamais mieux servit que par soit même, le tout c'est de s'y mettre, pour le bien de tous.

Merci pour les liens !

5. Le mercredi, 24 août 2011, 23:28 par Yoha

Ce qu'il faut commencer à décentraliser, c'est les décisions. Inutile d'attendre que ce que nous demandons nous soit servi sur un plateau. À nous de faire: même si cela doit énormément compliquer les choses techniquement, c'est le seul moyen de les rendre _possibles_.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet