まこと の ブログ

MaKoTo no burogu — Journal de bord…

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi, 19 mai 2022

Sound Voltex -5-

Suite de la bidouille précédente :

Nous avons maintenant tous les éléments constitutifs de l'appareil sous la main, nous allons les passer en revue avant de les intégrer au caisson afin de procéder au montage de ce « TV Game/Contrôleur SDVX ».


Le panel :

  • Avant et après avoir retiré les films de protections sur le plexi et les boutons.



Sonorisation :

  • Le potentiomètre de volume de l'ampli a été dessoudé de la plaquette pour être déporté sur 3 fils afin de pouvoir le fixer sur la façade métallique.

  • Une alimentation 12V est vissée sur son bornier, et une prise Jack d'alim en parallèle servira à alimenter les ventilateurs.

Comme je disais la fois dernière, ce sont les mêmes HP utilisés que sur le Bartop, et les mêmes grilles, imprimées en noir.

  • Le système d'anneau permet ici de coincer un bas-culotte (la partie culotte est plus épaisse, c'est mieux) afin de s'affranchir de la poussière.



La façade :

  • On retrouve ici toutes les connectiques informatiques permettant de déporter les prises de l'ordi sur la caisse de l'appareil. Le trou restant étant destiné au potentiomètre de l'ampli audio.


On remarque également le câble USB blanc qui traverse la plaque. Il servira au panel de jeu, soit à être connecté à l'ordi interne (mode TV Game), soit en tirant sur la longueur du câble, à le connecter sur un ordi externe (mode contrôleur).

Lire la suite...

samedi, 14 mai 2022

Sound Voltex -4-

Suite de la bidouille précédente :

Nous revoici donc après quelques mois de pause bricolage sur d'autres sujets, notamment jubeat qui fera l'objet de prochains compte-rendus.
Petit aparté avant de continuer plus avant la construction du boîtier, pour parler câblage.
Il est facile de comprendre le déport des prises USB, VGA, DisplayPort, par contre le bouton d'allumage de l'ordi et la prise casque méritent quelques explications.


Câblage du bouton Power + Led :

  • J'ai donc comme pour jubeat, ouvert l'ordinateur pour aller souder en parallèle deux fils sur le bouton power, et deux autres sur la led, afin de les faire sortir par la grille de ventilation. Ensuite j'ai bricolé un connecteur de fortune à l'aide de pin header IDC pour aller raccorder ça au bouton power.

Facile, mais délicat…


Câblage du casque + volume :

La prise casque consiste en fait en une rallonge à base de prises jack 3,5 mm mâle et femelle, à ceci prés qu'un potentiomètre stéréo est intercalé afin de permettre le réglage du volume. Comme il est difficile de se fournir en potentiomètre logarithmique, j'ai trouvé une bidouille qui permet de transformer un potentiomètre linéaire en log par l'ajout de deux résistances. Voici un peu de littérature sur le sujet : - Tester un potentiomètre : linéaire ou logarithmique
- Creating Better Volume Control
- Use a Linear Potentiometer to Create a Nonlinear Transfer Function for Audio Volume Control
- Using linear potentiometers for pseudo-logarithmic volume control
- Logarithmic and Linear Controls

  • En voici le schéma de câblage :

  • J'en ai profité pour doubler le jack mâle afin que l'ordi puisse alimenter à la fois le casque et l'ampli audio. Avec ce type de potar il est vraiment facile d'ajouter la bidouille si l'on dispose de résistances CMS (ici taille 1206) en les soudants directement sur les plots comme ceci :


Si on teste le potentiomètre à l’ohmmètre, on constate la même chose que décrite dans le premier article, ce qui tend à prouver que c'est réussit !
La même mesure sur un pot log montre la même chose, cependant à l'usage, c'est assez subjectif, n'ayant pas vraiment d'expérience dans ce domaine, je ne saurais juger d'une réelle différence.

Lire la suite...

mercredi, 26 janvier 2022

Sound Voltex -3-

Suite de la bidouille précédent :

Nous avons donc un panel fonctionnel, câblé proprement qu'il suffira de coller dans un boîtier.
Enfin ça, c'est ce que pensais, puis j'ai changé mes plans…

Le concept :

En effet, j'avais sous la main un mini-PC de récupération suffisamment petit pour se glisser sous la surface du panel, et ça m'a fait penser au dispositif nommé « SuperGun » qui consiste en un jeu d'arcade qu'on va brancher sur une TV. Sauf que, pas tout à fait en fait, car là ou le SuperGun dispose des connectiques Jamma pour accueillir un jeu, celui-ci reste à l'extérieur du boîtier.

  • Donc avec cette idée d'intégrer l'ordinateur au contrôleur de jeu ce ne serait qu'un simple « jeu à brancher sur la TV », TV Game pourrait-on dire.

Pour autant je vais conserver la possibilité de brancher le contrôleur à un ordi externe, nous verrons comment plus tard.


Cependant l'ordi prend tout de même de la place, et il faudra alors un boîtier plus haut que les 8 cm d'un FauceTwo.

  • Après avoir mesuré l'encombrement des divers éléments, j'ai donc opté pour une hauteur de 11,5 cm, tout de suite vérifiée après découpe, avec une mise en situation :


Ok, c'est bon, on va pouvoir passer à l'assemblage.

Lire la suite...

mercredi, 12 janvier 2022

jubeat -7-

En attendant la Suite de l'ouvrage précédent :

Et si on re-parlait du jeu ?

J'avais évoqué quelques solutions de jeu autour de jubeat analyser dans le premier billet, et les choses on depuis évoluées.

  • En effet est disponible un clone plus performant qui se nomme jujube.

Disponible sur le github de Stepland, il s'installe facilement, j'ai ainsi procédé comme ceci :

  • Clonage du repo jujube :
sudo apt install git
git clone https://github.com/Stepland/jujube.git
cd jujube/
  • Clonage de la librairie backward-cpp dans le dossier include :
cd include
git clone https://github.com/bombela/backward-cpp.git
cd ..
  • Installation des pré-requis compilateur et librairies :
sudo apt install cmake meson libsfml-dev libdw-dev python3 python3-pip python3-setuptools python3-wheel ninja-build pkg-config-x86-64-linux-gnu qjoypad joystick
  • Compilation :
chmod +x build_linux.sh
./build_linux.sh
  • L'exécutable jujube se retrouve alors dans le dossier build, prêt à jouer.

Toujours dans ce dossier, il faut créer un sous-dossier songs et y déposer les chansons en arborescence.
Les songs se présentent donc sous la forme d'un dossier portant le titre de la chanson, avec dedans une image .png, un audio .ogg et un descripteur .memon, simple fichier texte, contenant les touches et les timings.

Pour info ça ressemble à ça :

{
  "version": "0.1.0",
  "metadata": {
    "song title": "7 Colors",
    "artist": "kors k feat. 吉河順央",
    "music path": "7 Colors.ogg",
    "album cover path": "7 Colors.png",
    "BPM": 60,
    "offset": 0
  },
  "data": {
    "ADV": {
      "level": 6,
      "resolution": 300,
      "notes": [
        {
          "n": 12,
          "t": 461,
          "l": 0,
          "p": 0
        },
        {
          "n": 15,
          "t": 576,
          "l": 0,
          "p": 0
        },
        {
          "n": 5,
          "t": 692,
          "l": 0,
          "p": 0
        },

Et ainsi de suite…
Vous voici informé sur les mots clefs à utiliser pour trouver votre bonheur !
On imagine aussi la possibilité de concevoir ses propres notes sur les chansons qu'on aime.

  • Le jeu est configurable via le fichier preferences.json, où l'on va pouvoir mapper les touches de notre contrôleur, mais aussi, et c'est ça que j'apprécie avec ce soft, la possibilité de modifier la disposition des éléments graphiques.

Ainsi j'ai pu ajuster la position et l'espacement entre les carrés pour correspondre à la taille de mon écran et à mon contrôleur… Excellent !

{
    "key_mapping": {
        "B1": "Keyboard::Num1",
        "B10": "Keyboard::S",
        "B11": "Keyboard::D",
        "B12": "Keyboard::F",
        "B13": "Keyboard::Z",
        "B14": "Keyboard::X",
        "B15": "Keyboard::C",
        "B16": "Keyboard::V",
        "B2": "Keyboard::Num2",
        "B3": "Keyboard::Num3",
        "B4": "Keyboard::Num4",
        "B5": "Keyboard::Q",
        "B6": "Keyboard::W",
        "B7": "Keyboard::E",
        "B8": "Keyboard::R",
        "B9": "Keyboard::A"
    },
    "layout": {
        "panel_size": 0.2083333283662796,
        "panel_spacing": 0.0486111082136631,
        "ribbon_x": 0.010416666977107525,
        "ribbon_y": 0.7400000095367432,
        "upper_part_height": 0.6041666865348816
    },
    "options": {
        "audio_offset": 0,
        "ln_marker": "classic",
        "marker": "jubeat festo"
    },
    "screen": {
        "style": "Windowed",
        "video_mode": {
            "bits_per_pixel": 32,
            "height": 1324,
            "width": 764
        }
    }
}
  • Autre point très intéressant, avec la possibilité d'ajouter des dessins de touches différents, appelés markers, à rassembler dans un dossier et à déposer à l'endroit voulu dans l'arborescence du dossier assets.

J'ai alors passé du temps à fabriquer de nouveaux markers au look de jubeat festo, en observant comment étaient fait les markers existant du jeu, (nommés jubeat analyser)

Puis je les ai placés dans le dossier suivant :
/home/jubeat/jujube/build/assets/markers/tap/jubeat festo, et indiqué cette information dans le fichier preferences.json.

  • Je fournis ces markers en annexe de ce billet :)[1]
  • Une petite vidéo :

J'ai laissé la première chanson complète, puis ce sont des extraits.
Vous constaterez des artefacts façon « neige d'écran télé » sur les markers des notes longues, due à un problème avec ma carte graphique… Avec un autre ordinateur il n'y a pas ce problème…

À suivre…

Note

[1] À télécharger ci-dessous :

- page 1 de 163