まこと の ブログ

MaKoTo no burogu — Journal de bord…

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi, 27 mai 2022

Un haut-parleur en bois…

L'hiver dernier je découvrais le concept du haut-parleur passif, via une vidéo d'Olivier Verdier, et celui-ci d'annoncer sa participation à la Maker Faire de Paris les 27 et 28 novembre 2021, avec l'intention de fabriquer un modèle plus petit.
Confinement/couvre-feu machin oblige, l'édition de cette année était « numérique », c'est à dire en ligne, aussi j'ai pu assister à sa démonstration, désormais disponible en replay.

J'ai trouvé l'objet suffisamment plaisant pour avoir l'envie de le réaliser, histoire aussi d'utiliser les quelques chutes de bois qu'il me reste toujours, et que je ne jette jamais. Faut jamais jeter les chutes d'ailleurs hein, la preuve !

Pas de plans ni de mesures très précises cette fois, on se lance directement en fonction des morceaux qu'on trouve.

  • On a donc en présence les pièces découpées dans du pin/sapin, chute donc de la borne AstroCity-like et d'étagères que je n'ai jamais documentées ici.


J'ai trouvé ces triangles et une barre qu'il a simplement fallu ajuster, pour aller avec une planchette coupée en deux.

  • Reste à faire le trou pour y placer l'ordi-phone cible.


Il est assez grossier car le haut-parleur n'est pas destiné à cet ordi-phone là, je serais amené à redécouper cette ouverture plus tard.

Oublié de faire plus de photos, mais c'est suffisamment simple à comprendre donc on s'en passera…

  • Une fois les pièces du bas collées, et celle du dessus tenue en place avec des goujons, j'ai sorti la ponceuse à bande pour égaliser tous les bords, et arrondir les arrêtes.


  • Ensuite j'ai appliqué un vernis acrylique incolore en deux couches (avec égrainage léger entre), et collé des pieds en caoutchouc de récupération.


Grâce aux système à goujon, il est possible d'ôter le dessus, et à loisir de modifier l'ouverture pour l'adapter à l'épaisseur de l'ordi-phone cible.

  • Et… Bah c'est terminé.


  • Une petite vidéo :

Ça amplifie… Un peu quoi, faut évidemment pas s'attendre à une folie, ni à ce que cela améliore la qualité du son. C'est le même son pourri qui sort de l'ordi-phone, en un peu plus fort.

Crédit musique : Necronomidol, pour l'IdolCon 2021

jeudi, 26 mai 2022

Haaa ! Snap alors !

Les utilisateurs et utilisatrices d'Ubuntu l'auront peut-être remarqués, depuis quelques versions, certains logiciels s'installent sans donner le choix depuis des paquets snap au lieu du traditionnel paquet « apt » deb.
Ç'aurait pu passer relativement inaperçu, sauf que cela a plusieurs conséquences, notamment prendre beaucoup d'espace disque, et d'être plus lent au démarrage des logiciels.
Autre conséquences, et non des moindre concernant par exemple, au hasard, le soft qui me sert le plus, Firefox.
Une bonne partie de ses extensions, ne fonctionnent plus, ce qui est relativement fâcheux. Ceci s'explique par le fait qu'un snap vient avec son propre petit environnement « sandboxé » ce qui empêche certaines extensions donc de communiquer avec « l'extérieur ».
Alors certes une « sandbox » c'est un gain de sécurité, mais si c'est au détriment de l'utilisabilité, c'est non.


L'espace disque :

  • Mon disque est partitionné comme il se doit, avec un home séparé. J'ai donc une racine qui ne me sert que pour le système d'exploitation et les logiciels. Avec 10 Gio de libre, jusqu'à présent je n'ai jamais eu de problème de saturation du disque.
/dev/sda1                          47G     35G  9,4G  79% /

Pourtant dés la mise à niveau vers Ubuntu 22.04LTS, encours de route, la mise à niveau s'est arrêtée net… Téléchargement des paquets ok, et pendant l’installation de ceux-ci, disque plein au moment de mettre à jour KiCad.
J'ai alors désinstallé celui-ci pour gagner un peu d'espace disque, et heureusement que le logiciel de mise à niveau est bien fichu, car j'ai pu, avec la commande adaptée, relancer la procédure et terminer la mise à niveau.

  • Me voici donc avec la 22.04, je réinstalle 'KiCad'', et me reste à peine 8 Gio de disque… Bon ok.

Quelques jours plus tard, des mises à jours arrivent, et ho, 4.4 Gio de libre… Heuuuuu, qué passa !?

Firefox :

J'ai suivis un des nombreux tutos qui indiquent la démarche pour repasser à un deb.

  • Suppression du snap et installation depuis le ppa :
sudo snap remove firefox
 sudo add-apt-repository ppa:mozillateam/ppa
sudo apt update
sudo apt install firefox
  • Pour activer la mise à jour automatique depuis le ppa
echo 'Unattended-Upgrade::Allowed-Origins:: "LP-PPA-mozillateam:${distro_codename}";' | sudo tee /etc/apt/apt.conf.d/51unattended-upgrades-firefox
  • Pour empêcher le remplacement par les mises à jours de Firefox en snap, éditer le fichier suivant :
sudo nano /etc/apt/preferences.d/firefox-no-snap
  • Avec dedans :
Package: firefox*
Pin: release o=Ubuntu*
Pin-Priority: -1

Haaa mes extensions Firefox fonctionnent à nouveau !

Lire la suite...

dimanche, 22 mai 2022

Sound Voltex -6-

Suite de la bidouille précédente :

C'est presque terminé !
Tout est en place et utilisable, mais on va voir comment améliorer encore l'aspect et la jouabilité.


Changement des Leds :

Les boutons viennent par défaut avec des Leds blanches, et c'est un peu tristoune.
Pour s'approcher du schéma de couleur du jeu d'arcade, je me suis procuré des lots de leds afin de faire quelque essais.

- Quelques leds 5 mm « super bright » de différentes couleurs : moins de 2€ le lot de 50

  • Grâce au feuillet de caractéristiques fournies par le vendeur, j'ai pu calculer la valeur des résistances au plus juste, et câbler les couleurs sur une plaquette labo :


110Ω pour les leds en 2.2V et 160Ω pour les 3,2V.

  • Les boutons disposent d'un bloc enfichable constitué du microswitch et du support de led. Il est alors vraiment facile d'y remplacer la led, en ayant pris soins souder la résistance, puis d'entortiller ses pattes sur le support avant de l'insérer en place.


  • Ensuite place aux essais, qui ont consistés à disposer des jeux de couleurs côte à côte pour déterminer lesquelles allaient le mieux ensemble…

Selon mon bon goût, bien évidemment.




Lire la suite...

jeudi, 19 mai 2022

Sound Voltex -5-

Suite de la bidouille précédente :

Nous avons maintenant tous les éléments constitutifs de l'appareil sous la main, nous allons les passer en revue avant de les intégrer au caisson afin de procéder au montage de ce « TV Game/Contrôleur SDVX ».


Le panel :

  • Avant et après avoir retiré les films de protections sur le plexi et les boutons.



Sonorisation :

  • Le potentiomètre de volume de l'ampli a été dessoudé de la plaquette pour être déporté sur 3 fils afin de pouvoir le fixer sur la façade métallique.

  • Une alimentation 12V est vissée sur son bornier, et une prise Jack d'alim en parallèle servira à alimenter les ventilateurs.

Comme je disais la fois dernière, ce sont les mêmes HP utilisés que sur le Bartop, et les mêmes grilles, imprimées en noir.

  • Le système d'anneau permet ici de coincer un bas-culotte (la partie culotte est plus épaisse, c'est mieux) afin de s'affranchir de la poussière.



La façade :

  • On retrouve ici toutes les connectiques informatiques permettant de déporter les prises de l'ordi sur la caisse de l'appareil. Le trou restant étant destiné au potentiomètre de l'ampli audio.


On remarque également le câble USB blanc qui traverse la plaque. Il servira au panel de jeu, soit à être connecté à l'ordi interne (mode TV Game), soit en tirant sur la longueur du câble, à le connecter sur un ordi externe (mode contrôleur).

Lire la suite...

- page 2 de 165 -