まこと の ブログ

MaKoTo no burogu — Journal de bord…

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Bricolage

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi, 6 juin 2022

jubeat -9-

Suite de l'ouvrage précédent :

Maintenant que la peinture est faite, je me suis demandé comment aborder la déco des « sides », avec en arrière pensée la technique classique du vinyle imprimé.

  • La déco imprimée sur un A3 pour se figurer le travail à faire :


Sauf que par expérience, j'ai pu constater qu'une couleur à l'écran et sortie d'imprimante est souvent différente, et c'est d'autant plus vrai pour les couleurs métallisées, sans compter qu'il faudrait passer par une prestation avec tout le délai que cela implique, et les mauvaises surprises de rendu potentielles donc.
J'ai alors pensé à des carrés de vinyle colorés, découpés à la machine, à condition d'aller au FabLab

  • Avec un peu de recul, c'est utile parfois, cette peinture noire là, dans laquelle j'ai tant investi, faudrait être bête pour la recouvrir !

Et puis après réflexion, l'évidence m'est apparue tranquillement… Est-ce que je ne pourrais tout simplement pas mettre à profit mon expérience et les outils de maquettismes, ceux-là même qui m'ont permis d'aller toujours plus loin dans la qualité visée de mes réalisations ?


Décoration des côtés :

J'ai alors sorti mon meilleur ruban de masquage, une peinture aluminium (Gunze Sangyo H8), un réglet et un crayon pour tracer quelques lignes de repères afin de positionner le ruban au mieux.

  • Après avoir terminé les grands carrés, et essayé de faire un petit avec succès…


Lire la suite...

samedi, 4 juin 2022

jubeat -8-

Suite de l'ouvrage précédent :

Je listais l'an dernier les quelques dernières étapes pour achever la borne, et c'est en mars dernier que j'ai repris le travail sur une grosse semaine de congés.
Nous allons donc voir tout ça par étape en quelques billets…


Préparation avant peinture :

Avant d'appliquer la peinture, il y a en fait un gros travail à fournir pour rendre les pièces présentables.

  • J'ai commencé par limer les cornières à la main afin d'arrondir les angles droits.

Je me suis efforcé à faire un arrondis identique au « congés sur arrête » (fillet de 3 mm) des coins imprimés 3D, en suivant le tracé de deux traits de délimitation, puis une fois l'angle cassé à la lime, j'ai terminé le travail au papier à poncer de manière dégressive, en terminant par un grain 800 sur toute la surface de la cornière, ceci afin d'éliminer toutes traces d'accrocs résiduels.

  • Le rendu est comme je le voulais, et c'est tant mieux après tant d'huile de coude dépensée !


  • Pour passer à l'étape suivante il faut démonter la borne, donc voilà, c'est la dernière fois qu'on la voit comme ça !


  • Avant de passer l'enduit, les trous de vis et divers accrocs dans le bois ont étés rebouché au mastic.


  • Puis donc l'enduit de lissage appliqué au couteau, suivit d'un ponçage fin au 320.


  • Le bezel est la dernière pièce à préparer, avec un long travail de carrossier à faire, qui consiste à compenser les arrondis engrangés dans le métal par l'opération de pliure et de martelage, avec la lime, et puis d'appliquer du mastic sur les soudures et marques laissées par le marteaux.


Lire la suite...

samedi, 28 mai 2022

Sound Voltex -7-

Suite de la bidouille précédente :

Pour aller plus loin en réalisme et en fonctionnalités, on va voir ici comment intégrer un lecteur RFID et un pavé numérique permettant de s'authentifier en tant que joueur·euse, afin de charger son profil, accéder à la sauvegarde des scores et autres joyeusetés !


L'Arduino va donc communiquer avec les deux modules en I²C via les broches SDA et SCL, c'est plutôt très pratique ce protocole de communication !

  • Attention cependant, autant y'a pas de soucis avec le PN532 qui fonctionne en 5V, autant il faut bien faire attention avec le MPR121 qui lui fonctionne en 3,3V.

Donc on ne l'alimente pas en 5V par erreur, mais avec le 3,3V issu par exemple d'un LM317 ou autre, et on lui parle correctement en niveaux logiques compatibles, d'où l'utilisation du convertisseur, chargé de la transformation 5V <-> 3,3V.
L'Arduino va alors proposer la lecture de badges NFC, et via son port USB, un HID device sous forme d'un clavier, limité au pavé numérique.

Câblage :

  • J'ai soudé ce montage sur une petite plaquette à trous. Pour gagner de la place le convertisseur de niveau est planqué sous l'Arduino.


Rien de compliqué, ça doit bien se passer si on est rigoureux, c'est juste long à faire ces machins-là.

Lire la suite...

vendredi, 27 mai 2022

Un haut-parleur en bois…

L'hiver dernier je découvrais le concept du haut-parleur passif, via une vidéo d'Olivier Verdier, et celui-ci d'annoncer sa participation à la Maker Faire de Paris les 27 et 28 novembre 2021, avec l'intention de fabriquer un modèle plus petit.
Confinement/couvre-feu machin oblige, l'édition de cette année était « numérique », c'est à dire en ligne, aussi j'ai pu assister à sa démonstration, désormais disponible en replay.

J'ai trouvé l'objet suffisamment plaisant pour avoir l'envie de le réaliser, histoire aussi d'utiliser les quelques chutes de bois qu'il me reste toujours, et que je ne jette jamais. Faut jamais jeter les chutes d'ailleurs hein, la preuve !

Pas de plans ni de mesures très précises cette fois, on se lance directement en fonction des morceaux qu'on trouve.

  • On a donc en présence les pièces découpées dans du pin/sapin, chute donc de la borne AstroCity-like et d'étagères que je n'ai jamais documentées ici.


J'ai trouvé ces triangles et une barre qu'il a simplement fallu ajuster, pour aller avec une planchette coupée en deux.

  • Reste à faire le trou pour y placer l'ordi-phone cible.


Il est assez grossier car le haut-parleur n'est pas destiné à cet ordi-phone là, je serais amené à redécouper cette ouverture plus tard.

Oublié de faire plus de photos, mais c'est suffisamment simple à comprendre donc on s'en passera…

  • Une fois les pièces du bas collées, et celle du dessus tenue en place avec des goujons, j'ai sorti la ponceuse à bande pour égaliser tous les bords, et arrondir les arrêtes.


  • Ensuite j'ai appliqué un vernis acrylique incolore en deux couches (avec égrainage léger entre), et collé des pieds en caoutchouc de récupération.


Grâce aux système à goujon, il est possible d'ôter le dessus, et à loisir de modifier l'ouverture pour l'adapter à l'épaisseur de l'ordi-phone cible.

  • Et… Bah c'est terminé.


  • Une petite vidéo :

Ça amplifie… Un peu quoi, faut évidemment pas s'attendre à une folie, ni à ce que cela améliore la qualité du son. C'est le même son pourri qui sort de l'ordi-phone, en un peu plus fort.

Crédit musique : Necronomidol, pour l'IdolCon 2021

- page 1 de 35